Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

samedi, 25 février 2012

Les colles à Pat - la réponse

Les "filles z'associées" ont découvert (non sans mal ;-)) où se rendaient d'un si bon pas ces messieurs endimanchés. Normal ! les mecs, l'eau c'est pas leur premier souci ;-)

Bravo à elles !

2012 02 21 archives municipales 148.jpg

Comme il est dit en titre de la photo ci-dessus ils allaient... pouvoir mettre de l'eau dans leur absinthe (comme dirait Magali ;-)), et trinquer aux efforts des municipalités successives grâce à qui l'eau potable arrivait enfin au village

Oh, pas encore au robinet de l'évier ou du lavabo, non ! A des bornes fontaines disséminées dans le village, c'était déjà pas mal !

Certes depuis le milieu du 18e siècle le canal traversait le territoire de la commune et contribuait à l'abreuvement des bêtes et au lavage et servait aussi il faut bien le dire d'égoût. Son eau ne pouvait donc être consommée par les humains. Qui eux devaient faire appel à des puits, dont un se trouvait place du Portalet -côté écoles- au pied de l'escalier qui relie les deux parties de la place. On l'aperçoit au fond à gauche, sur cette ancienne carte postale

003d-place du Portalet et les écoles.JPG2012 02 24-25 027.jpg

 

 

"Plus besoin de remonter la lourde chaîne rouillée du puits du "Portalet" à la grinçante poulie... une légère pression de la paume sur le poussoir du robinet pour faire jaillir l'eau claire..." à la borne fontaine qui se nichait dans le mur de la cour des écoles, raconte Etienne Valette dans son livre "Contes vrais pour mes petits enfants". Aujourd'hui il n'en subsiste que le logement... Mais quel grand progrès à l'époque !

 2012 02 24-25 029.jpg

 

 

Et je suppose que "ce vestige" était une borne fontaine à la place de la Révolution !

Là, j'en appelle à la mémoire de ceux qui l'ont connue en fonction !

 

  

 

Dans le livre d'E.Valette on retrouve in extenso le texte du discours de l'architecte en charge des travaux d'adduction d'eau : Gaston Dombre (il n'est malheureusement pas sur la photo !) qui deviendra maire de la commune en 1904. Texte très intéressant que je retranscrirai peut-être un jour, mais bon nombre d'entre vous doivent l'avoir dans leurs bibliothèques puisqu'il était disponible aux Journées du Patrimoine, grâce à son fils, Pierre, qui est président de la FAHG (Fédération Archéologique et Historique du Gard)

2009042978 Station pompage - ex moulin à vent.JPG

 A l'époque l'eau était donc pompée dans la plaine de Lavol (à côté du terrain d'exercice des chiens, parfaitement Claudine) par un moulin d'auro, un moulin à vent, dont il ne reste que le batiment, les ailes ayant été emportées par le Mistral... ou plus vraisemblablement par le progrès et remplacées par un moteur diesel...

" ... Le pompage en nappe souterraine et le refoulement des eaux étaient assurés par un moulin à vent, dont la roue à ailettes actionnait un moteur alimentant un réservoir en maçonnerie d'une capacité de 320 mètres cubes installé dans le village (les actuels ateliers municipaux comme le disait Sylvia). La canalisation en fonte de 70 mm de diamètre suivait sensiblement sur une longueur de 1600 m le tracé en plaine de la RN 106..." E.Valette

2009042974 Station pompage - ex moulin à vent.JPG

Le débit de l'eau -amené au village par des tuyaux en fonte- était de 100 litres par habitant et par jour !!! Je pense, que de nos jours, il a sensiblement augmenté... n'est-ce pas Yves;-)

Ces énormes travaux avait demandé un important investissement financier à la commune et à ses habitants. Et il est bon de savoir que devant l'énormité de la somme... Nozières et Lavol ne seront raccordés que bien plus tard au réseau d'eau potable... qui sera rénové en partie dans les années 1970 sous le mandat d'Allain Gérard, qui établira aussi le tout à l'égoût. Mais il reste beaucoup à faire... pensez-y quand vous râlez après le robinet d'où ne sort pas une goutte quand une fuite d'eau oblige les services municipaux à intervenir sur le réseau plus que centenaire. Ils ne coupent pas l'eau pour le plaisir ni rien que pour vous embêter... Et ayez une pensée "émue" pour vos ancêtres qui devaient aller chercher l'eau au puits par tout temps et en toute saison !

Je laisserai le mot de la fin à Gaston (Dombre, pas son homonyme qui a tenu le café du Nord vous allez comprendre pourquoi !) qui dans son discours notait : "L'eau est la base de notre alimentation, la boisson par excellence.... [de] plus il a été remarqué que dans les cités bien pourvues d'eau, l'abus de liqueurs alcooliques diminue;-DDD 

hérisson bleu santé.PNG

Vous pouvez cliquer sur les photos pour les agrandir !

ah encore un truc : si quelqu'un sait qui est ce Maurice Boucoiran, qui a fait don de la photo à la municipalité, il est le bienvenu pour nous en parler... Des Boucoiran, paradoxalement, il n'y en a pas au Pied de la Tour, mais ils abondent à Brignon ou à Moussac !!!

vendredi, 12 août 2011

Les bons plans de l'été... et de Midi Libre !

Bon plan proposé par Midi Libre dans son édition de ce matin, vendredi 12 août, façon jeu de piste pour les touristes :

Sans titre.JPG

Article de G.Mattia

ML vendredi 12 août 2011

page 11 du second cahier

 

--- Cherchez la fontaine Pradier aux Jardins de la Fontaine---

 

Et si vous la trouvez on vous paie un coup à boire... et pas que de l'eau ;-DDD

hérisson bleu parasol.gif

lundi, 13 décembre 2010

QUELQUES PRECISIONS...

Quelques précisions glanées par mon envoyé spécial permanent à Lavol Très Haut auprès de la mémoire locale : notre ami Jean Pierre :

 

2010 12 12 037 voutes ch des micocouliers.jpg

-Les voûtes étaient simplement les « dessous" de l’ancienne maison appartenant à Fréddy

Ce qui est confirmé par le témoignage d'Alain, heureux maçon à la retraite :

alain me dit que les voûtes le long de la voie ferrée c'est les restes de la maison Denozi qui a été démolie quand le passage à niveau a été supprimé et que la route a été faite

Et oui maintenant que vous le dites : avant (je parle d'un temps que les moins de 20 ans....) il y avait un passage à niveau au milieu du hameau, là où ne reste plus que le portillon, reprenez-moi si je me trompe.... car ce sont des souvenirs d'enfance quand j'allais chez ma copine Françoise...

2010 12 12 029 rue fontaine Panneau.jpg

-La fontaine était à l’angle au départ de la rue de la fontaine  et il avait une auge et un robinet .

HPIM9469.JPG

-Pour le panneau il y avait « avenue frigoule les genêts"

Celui-là je vous l'avais pas mis en photo parce que j'arrivais pas à lire ce qu'il y avait dessus  (cliquez sur la photo pour essayer de le déchiffrer)

2010 12 12 023 chemin de Trepeloup chien.jpg

 -Et le chemin de trèpe loup c’était la promenade des loups tout simplement , les chiens avaient des colliers avec des pointes pour ça !

(Ouf on l'a échappé belle Billy, parce que t'avais oublié ton collier anti-loup sur la tablette de la salle de bains ;-))

Merci Régis, Jean-Pierre et Alain(et Claudine)

 

Patacol le hérisson bleu.JPG

Pat, le hérisson bleu ravi de la participation de chacun à la mémoire du village

UN PETIT TOUR AU PAYS DES GENÊTS

Hier, dimanche avec Billy, mon collaborateur à quatre pattes, nous sommes allés traîner nos guêtres dans la banlieue nord de la "Capitale". Et histoire de ménager ses coussinets sensibles (et sa flemme aussi), nous y sommes allés en voiture, bleu clair, que nous avons garée à l'entrée du chemin du puits (ces précisions sont nécessaires afin de tranquilliser l'autochtone/indigène sur l'identité des barounlaïres qui hantent leurs rues le dimanche matin ;-DD)

Ben à part 2 chevaux, 4 poules et 1 coq, on a pas vu un chat ! 

2010 12 12 015 ravi de poser pour la photo.jpg   2010 12 12 022 coq et poule chez JP.jpg

  Et pourtant nous sommes passés (presque) partout !

 La preuve en images :

Donc nous voici à pied d'oeuvre au pied de Lavol (bas) comme l'indique le panneau

2010 12 12 008 Lavol Bas panneau.jpg

Et tout de suite s'impose à nous un cruel dilemne : chemin du puits ou chemin des prés ?  

2010 12 12 009 croisée des chemins Lavol.jpg

Bon on va commencer par les prés, on verra après si ça vaut la peine de se jeter dans le puits

A tribord toute donc ! Et de ce fait nous empruntons l'ancien tracé de la route nationale 106, qui dans des temps immémoriaux (au moins 25 ans !) passait par là avant d'aller traverser au passage à niveau, la ligne de chemin de fer qui coupe le hameau de Lavol en deux depuis la fin du 19e siècle  2010 12 12 010 ancienne route menant au PaN.jpg

Comme ce passage à niveau n'existe plus nous tournons à gauche (ça va ? vous suivez ?) et nous découvrons qu'il existe un autre moyen (plus sécuritaire) pour traverser la voie ferrée, que le passage piétons en surface situé un peu plus loin...

2010 12 12 041 pont sous la voie.jpg   2010 12 12 040 pont sous la voie.jpg    

Bon, c'est un peu sombre, je vous l'accorde (surtout la nuit), mais propre et cimenté, et ça vaut mieux que de se faire couper en deux par l'express de 11h non ?

Une fois de l'autre côté on se trouve sur le chemin des micocouliers qui arrive du Pont de Ners

2010 12 12 035 chemin des micocouliers panneau.jpg

A quoi servaient donc ces voutes le long de la voie ferrée ?

 Et le passage piétons donc je vous parlais plus haut, c'est celui-ci :

2010 12 12 030 panneau portillon CDF.jpg   2010 12 12 031 portillon Haut.jpg

Bon on y reviendra tout à l'heure, pour le moment empruntons le chemin de Trèpeloup

 2010 12 12 034 chemin de trepeloup panneau.jpgHPIM9445.JPG

 

 où nous pouvons admirer une très jolie sonnette et une flèche en ferronnerie dont on peut se demander ce qu'elle (a) indique(é)... peut être le nuage où habite le Père Noël !!!

 HPIM9446.JPG  2010 12 12 020 flèche direction.jpg

Quelques mètres après c'est la rue de la Fontaine, sur la droite, qui nous attire, avec son porche et sa fin en cul-de-sac devant une maison dont le propriétaire est une figure légendaire et fort sympathique du hameau

2010 12 12 029 rue fontaine Panneau.jpg

2010 12 12 027 rue fontaine à la descente.jpg  2010 12 12 026 fin rue fontaine.jpg

 Pour les puristes -dont ma voisine- le porche de la rue de la Fontaine a été pris à la descente, il n'y avait pas assez de lumière de l'autre côté !!!

Enfin même si l'exposition "Lavol Oh en couleurs" a plié boutique depuis l'été, on est content de voir que le micocoulier, lui, est fidèle au poste, même s'il est dans l'ombre...2010 12 12 024 micocoulier 2.jpg

2010 12 12 021 micocoulier.jpg

Mais... pas plus de fontaine, dans la rue de la fontaine, que de loup sur le chemin de Trèpeloup

2010 12 12 023 chemin de Trepeloup chien.jpg

 Le bestiau à poils au 1er plan ? Détrompez-vous ce n'est pas un canis lupus, mais un canis flemmardus

Peut être ben qu'il y en avait toute une meute en train de se soureiller, là-haut tout en haut, mais... ça monte raide... et le tire-fesse n'a toujours pas été installé, mais que font les autorités ??? ;-DDD

Alors nous nous sommes retournés et au moment de traverser avec toutes les précautions nécessaires la voie de chemin de fer, un cadran "lunaire" a attiré notre attention sur le mur d'en face... Ben oui il doit être lunaire parce que pour le soleil il doit pas le voir souvent, orienté vers l'Ouest comme il l'est....

2010 12 12 036 cadran solaire nocturne.jpg

   Une fois le portillon refermé, on peut lire le panneau qui conseille... d'aller traverser plus loin !

2010 12 12 018 portillon BAs.jpg

  Tanpis, et puis le dimanche il y a moins de train, dont moins de chance de finir aplati comme une figue ;-)

Arrivés là on se (re)trouve sur ... le chemin des prés, c'est bien y'en a 3 qui suivent !

Si on continue vers la droite on va à... Boucoiran, ça y est on en a perdu 2 de plus !

Bon comme on est venus en voiture on va juste faire quelques pas dans ce sens pour prendre une photo et vous rappeler que c'est là que se trouve la fameuse crèche des Bordas que vous avez pu visiter virtuellement ICI l'an dernier

2010 12 12 019 chemin des prés.jpg

Retour vers le chemin du puits, dernière étape de notre tour de Lavol

2010 12 12 017 chemin du puits panneau.jpg

2010 12 12 016 chemin du puits.jpg

Par contre, là, on a trouvé le puits !

2010 12 12 014 le fameux puits.jpg

  et aussi une cabucelle qui avait perdu son toupin....

 

2010 12 12 011 Cabucel sans toupin.jpg

 

 2010 12 12 012 Billy.jpg

 

"Bon, alors on rentre ? ma gamelle m'attend et toi il te faut préparer ta note pour demain"

 

 

 

On y va, on y va ! le temps de prendre deux dernières photos souvenirs,

 

 

 

2010 12 12 007 chemin du puits.jpg

 

 2010 12 12 006 Lavol haut.jpg

 

  puis de s'arrêter une haie de cyprès plus loin, pour immortaliser le chemin de la Fabrique au lieu-dit La Clastre (le cloître), ancienne fabrique de chanvre puis papeterie au 19e siècle

  

2010 12 12 005 chemin de la fabrique.jpg

2010 12 12 003 Chemin de la Fabrique.jpg

hérisson bleu photographe.PNG

Je voudrais juste rajouter un petit mot à la fin de cette note afin de vous dire (à défaut de vous faire partager) combien j'ai pati pour la mettre en ligne ! Il m'a fallut 3 (trois)  heures et demie pour le faire le plus correctement possible

 Je sais vous n'en avez rien à fiche de mes états d'âme, et Midiblogs non plus d'ailleurs. Mais quand vous travaillez trois heures sur une mise en page et que, quand vous enregistrez votre travail tout se retrouve en vrac au fond de la page, ou que les "commandes" ne répondent pas y'a de quoi passer l'ordi par la fenêtre.

 

Pour conclure, il se pourrait bien que je n'ai plus 3h à perdre le dinanche après midi et que le blog soit définitivement clos si de son côté Midiblogs continue à me pourrir la vie...

 

lundi, 25 mai 2009

RENCONTRES EN CEVENNES

Comme promis voici un aperçu photographique de notre escapade en Cévennes.

C'est un peu un inventaire à la Prévert de nos rencontres aux détours des chemins (sauf qu'on n'a pas croisé de raton laveur !)

Pour accompagner le tout encore un petit coup de Jean Ferrat, on ne s'en lasse pas, et c'est tellement vrai !

Liberté d'écoute : si vous souhaitez écouter la chanson qui va avec cette note cliquez sur la flèche dans le lecteur ci-dessus !

2009 05 20 06 St Martin de Lansuscle - ruches typiques.jpg
Ruches typiques, au cagnard
2009 05 20 07 St Martin de Lansuscle - berger.jpg
2009 05 20 08 St Martin de Lansuscle - moutons.jpg
Un pastre gardant ses bédigues
2009 05 20 17 St Martin de Lansuscle - biquettes.JPG
Des cabres qui escourniflent
2009 05 20 19 St Martin de Lansuscle - biquettes.JPG
On n'y a pas coupé l'appétit à cette galavarde
2009 05 20 24 St Martin de Lansuscle - vue sur le village.JPG
Un petit village niché au creux de la colline, qui recèle des trésors pour les yeux [voir ci-dessous]
2009 05 20 26 St Martin de Lansuscle - le village.JPG
Rafraichissant, non ?
2009 05 20 92 St Martin de Lansuscle - tour du propriétaire - la treille.JPG
Sous la treille -le temps suspendu-
2009 05 20 52 St Martin de Lansuscle - dans la cheminée.JPG
Aven mandja coumo des ressaïres !
Les pommes de terre à la galopade sont dans la padelle sous la cabucelle
2009 05 20 120 St Martin de Lansuscle - route fleurie vers Barre.JPG
Florilège de parfums enivrants et de visions bucoliques sur la corniche

2009 05 20 119 St Martin de Lansuscle - route fleurie vers Barre.JPG

2009 05 20 113 St Martin de Lansuscle - route fleurie vers Barre.JPG

Et pour finir nous avons mis nos mains dans les pas des dinosaures de St Laurent de Trèves !

2009 05 20 134 St Martin de Lansuscle -site dinosaures St Laurent de Trèves.jpg2009 05 20 135 St Martin de Lansuscle -site dinosaures St Laurent de Trèves.JPG

2009 05 20 139 St Martin de Lansuscle -site dinosaures St Laurent de Trèves.JPG
Photos : Colapat & Patacol - texte : Patacol (pour le patois c'est comme je l'entends ;-))