Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

dimanche, 09 mai 2010

RENCONTRES SUR LE QUAI DE LA GARE

HPIM7584.JPG

Dimanche 2 mai, Colapat & Patacol attendaient une amie sur le quai de la gare au pied de la tour. Une amie, qui, soit dit en passant, arrivait directement de Los Angeles (Etats-Unis d'Amérique), par l'avion et le train, jusqu'à deux pas de chez elle, au pied de la tour !

Faut le faire quand même quand on pense que nous on peut même pas prendre le train pour revenir d'Alès !

Donc on patientait en se chauffant aux derniers rayons du soleil de cette fin d'après-midi quand deux personnes sont venues nous rejoindre sur le quai

Evidemment on a lié conversation. Michel et Marie étaient vraiment sympathiques et chaleureux et ils nous ont parlé avec enthousiasme de leur passion (surtout Michel) pour les trains. Il nous a félicité pour avoir le seul tunnel français passant sous un village, Colapat lui appris qu'on avait "recentré la mairie" en la construisant juste à l'aplomb de ce tunnel. Nous lui avons fait aussi remarquer que la commune accueillait TROIS gares sur son territoire.

Il nous a régalé de quelques histoires savoureuses sur ses rencontres "ferroviaires" comme cette grand-mère de plus de 80 ans que son gendre déposait le matin à la gare d'Avignon TGV et qui y passait la journée, détaillant toutes les locos, tous les wagons, tous les horaires... et ravie de faire connaissance d'un "petit jeune" qui lui aussi avait la passion des trains

Ou ce curé (à Milhaud il me semble) qui se tenait souvent sur le quai de la gare et qui écrivait, écrivait,... N'y tenant plus un jour Michel traversa les voies pour lui demander ce qu'il faisait.... Et le prêtre lui répondit qu'il venait chaque jour écrire là ses homélies, que le site l'inspirait !

Où son aller/retour Nîmes Paris en tête de train pour le passage à l'an 2000, à travers les paysages enneigés de l'Aubrac

Franchement la SNCF devrait embaucher Michel pour faire patienter les usagers quand les trains n'arrivent pas à l'heure (ce qui n'arrive que très rarement bien sûr) il est passionnant autant que passionné

Nous avons échangé nos adresses mails et gardé le contact

Je lui dédie donc cette note que j'agrémente de deux de ses envois :

  • une photo d'un train sortant du tunnel
sector286171889.jpg
  • et ce poème consacré à son train favori malheureusement disparu aujourd'hui : LE CEVENOL

Traversant la France via le massif central le train " LE CEVENOL" relie entre elles les villes de Marseille à Paris via Nimes et Clermont Ferrand. Ce grand express de montagne traverse le val d'Allier et les Cévennes, traversant des paysages sauvages et époustouflants de beauté.
Ce voyage est une pure invitation au rêve.
Hélas je viens d'apprendre que ces messieurs en cols blancs sont sur le point de mettre un terme au cheminement de ce train de légende. La logique économique gagnera t'elle sur les souvenirs de l'enfant que j'etais, et qui trouvait merveilleux de voir serpenter ce train aux chatoyantes couleurs traversant une des plus belle région de notre pays ? Si il faut manifester j'y serai. Fallait pas toucher à mon "Cevenol"

Hélas cet express a été supprimé  il y a peu

LE CEVENOL.

 Quand nous courions dans les genets,

Afin de voir montant de Nimes,

Le train express qui serpentait,

Surgissant des tunnels humides,

Nous étions tous émerveillés,

Comme il était beau le Corail*

Qui longeait les vertes vallées,

En chantant sage sur les rails.

Le « Cévenol », c’était son nom,

Sentait les vacances, l’été

Et l’amour que nous apprenions,

Dans les granges aux foins entassés.

Mais hélas je viens de l’apprendre,

Sa fin est proche et programmée

Comme d’autres sans rien comprendre,

Faudra me faire à cette idée.

 De Paris pour faire conquête,

J’emprunterai le T.G.V.

Et mon portable, et l’internet

Remplaceront monts et forêts.

Décideurs êtes-vous donc fiers ?

Que la logique économique,

Envoie d’un seul coup en enfer

Un express au parcours magique ?

Attention nous les voyageurs,

Ne sommes pas tout à fait prêts

A voir s'éloigner de nos cœurs

Notre Cevenol tant aimé...



Michel Gatumel

Décembre/2007

*Corail= COnfort RAil

 Message perso pour Geneviève de Grenoble : Michel nous a dit qu'à Nîmes, quand il était enfant, il était le voisin de M et Mme Guy qui avaient une maison à Boucoiran.... le monde est petit non ?

Patacol le hérisson bleu fleur.JPG