Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

mercredi, 25 juillet 2012

Bouh ! [histoire à vous filer la chair de poule]

Nota Bene : Note vivement déconseillée aux personnes sensibles, craintives, cardiaques, apeurées par les petites bêtes -qui mangent pourtant pas les grosses- Le hérisson vous aura prévenu ! Ne venez pas vous plaindre après que votre pace-maker a des ratés...

Vendredi soir il est prévu d'aller banqueter à Lavol-Haut (en couleurs)

Dans un coin de campagne bucolique à souhait, accueillant, apaisant, charmant,...

Ben laissez-moi vous dire (et vous montrer) que, encore une fois, l'habit ne fait pas le moine

Déjà le chemin s'appelle "Trèpe-loup"...

Hoooooouuuuuuu !

Bon y'aurait que des loups ce serait rien

On est pas des agneaux tout de même

"Bêêêêêêêêê"

"Silence les agneaux !"

Ah ?! Là on se rapproche... vous sentez l'angoisse monter ?

Evidemment les non-cinéphiles sont largués, tout comme ceux qui n'ont pas bu à La Fontaine ! (c'est la ruelle avant... là je sens bien que je vous embrouille encore plus :-))

Bon, reprenons, et pour nous mettre dans l'ambiance cliquez donc sur le lecteur ci-dessous :

empuse,diablotins de provence,mantes religieuses,lavol

Bouh ! ça fout les jetons non ?

Voilà ce qui rôde à Lavol-Haut en plein jour... alors la nuit... je vous raconte pas !

Si ?

Si !

Bon alors laissez moi vous présenter la famille Empuse qui n'a rien à envier à la famille Adams

empuse,diablotins de provence,mantes religieuses,lavol

empuse,diablotins de provence,mantes religieuses,lavol

D'abord ci-dessus c'est la maman - Mme Empuse quoi

Une fausse bigote en prière, qui, comme sa cousine la mante religieuse (quand je vous dis que l'habit ne fait pas la... nonne), n'hésite pas à détendre d'un coup sec et fulgurant ses pattes avant, pour cravater l'insecte insouciant qui passe à la portée de cette "bonne soeur aux mains jointes"

Et CRAC ! elle le ramène entre ses mandibules acérées

Et CROC ! elle se le dépiaute et se le déguste en moins de temps qu'il vous en faudra pour refermer le portillon du passage de la voie ferrée qui coupe (CRAC !) en deux le hameau de Lavol !

Bon, y'a deux trucs qu'on ne peut pas reprocher à Mme Empuse :

1- elle bouffe et boulote les insectes qui vous cassent les pieds tout l'été, genre moustiques zet mouches

2- et là éloignez les enfants car ça devient croustillant (CROC !) : contrairement à sa cousine la mante, elle ne croque pas son mari (aux antennes bien (em)peignés) après avoir fait crac-crac-biscotte (beurk ! c'est déguelasse ça met des miettes partout dans le lit)

Ici notre photographe n'a pas pu immortaliser M. Empuse...

On serait donc en droit de se demander si ce brave insecte (qui doit être aveugle, maso ou fétichiste : vous avez vu la tête de Mme ?) n'est pas allé fauter ailleurs, avec une autre "belle" à robe verte... si vous voyez à qui je fais allusion

Devenir l'amant de l'amante,... heu... de la mante

Et CRAC !

Vous le répèterez pas mais les M. Mante c'est comme les M. Canard : quand on leur coupe la tête le reste continue à fonctionner... normalement !

Enfin quelques minutes tout au plus. Faut pas rêver non plus !

En attendant le cauchemar continue : la maman Empuse pond ses oeufs qu'elle réunit dans une "pouponnière"

empuse,diablotins de provence,mantes religieuses,lavol

Oothèque, en langage savant

Ben quoi ?

Y'en a bien qui ont des bibliothèques, des filmothèques, des CDthèques. Les Empuse (comme les mantes) peuvent bien avoir une oothèque, étanche, où ils rangent leurs futurs bébés pour qu'ils passent l'hiver au chaud et au sec comme dans un cocon, sous une pierre de la garrigue !

Parce que au printemps suivant le cauchemar reprend de plus belle (enfin si on peut dire) avec la désagrégation de l'oothèque (voir ICI) qui libère des centaines de petites bestioles qui vont grandir pour devenir...

 des Diablotins de Provence

empuse,diablotins de provence,mantes religieuses,lavol

 empuse,diablotins de provence,mantes religieuses,lavol

 empuse,diablotins de provence,mantes religieuses,lavol 

"Avec ses yeux de Martien sournois, ses longues cornes de bouc, sa garde nerveuse de boxeur des faubourgs et son abdomen relevé et menaçant comme celui d'un scorpion" [citation d'un texte issu de "La garrigue grandeur Nature"] ce diable de bestiau est prêt pour terroriser (et  croquer) les habitants de la garrigue, ainsi que les paisibles dîneurs d'une soirée estivale, en s'invitant dans la lumière éclairant une joyeuse tablée...

Bon appétit et bonne soirée !

Pour en savoir plus sur les empuses : cliquez LA

Un grand merci à Régis pour les photos du "monstre" de Lavol-Haut raffolant de l'ombre des cédrats mains de Bouddha

 Et la petite touche de Richard Gotainer à propos de la mante, toujours grâce à Sylvia, c'est ICI ;-)

empuse,diablotins de provence,mantes religieuses,lavol