Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

samedi, 01 juin 2013

Et pendant ce temps...

Et pendant ce temps, très loin de la douceur printanière...

P1070739.JPG

Un circaète Jean-le-Blanc* surveille la revégétalisation de l'ancienne carrière sous le Gran Ran

P1070738.JPG

Où ce sont les lilas d'Espagne qui se sont le mieux acclimatés,

P1070723.JPG

P1070726.JPG

P1070728.JPG

suivis de près par les marguerittes,

P1070741.JPG

P1070742.JPG

alors que les coquelicots sont à la peine

P1070732.JPG

Le tout sous l'oeil sombre du Gran Ran (ben oui le matin le soleil ne l'éclaire pas du bon côté)

P1070734.JPG

* c'est pas moi qui le dit -je n'y vois qu'un rapace anonyme- mais notre ornithologue maison, merci à lui  ;-)

hérisson photographe.PNG

lundi, 19 mars 2012

Gentil coquelicot

Patacol le hérisson bleu fleur.JPGC'est le premier coquelicot que voit le hérisson, dans la lumière du petit matin, sur la route de Sauzet

Il a devancé l'appel du printemps qui n'est que demain !

2012 03 19 007.jpg

Et bien sûr, je le dédie à Eliane, qui, je l'espère vivement, reviendra bientôt au Pied de la Tour pour en faire de magnifiques bouquets !

vendredi, 22 avril 2011

Un dimanche matin au bord du Gardon

Patacol le hérisson bleu fleur.JPG

Aujourd'hui je vous propose un petit retour en arrière ensoleillé, puisqu'il parait que la fin de cette semaine sainte va être nuageuse [pour le moment ça n'en prend pas le chemin]

HPIM1087.JPG

 

Dimanche dernier longeant un beau talus herbeux et "coquelicotier", le hérisson bleu et son fidèle collaborateur à quatre pattes découvrirent de mignonnes petites traces de pattes dans "la cathédrale" sous la 2x2 voies et décidèrent de les suivre en direction du Gardon....

HPIM1091.JPG

Pour rejoindre la rivière qui coule un peu plus à l'est il faut traverser une bonne partie du lit asséché ou délaissé par le Gardon. En effet celui-ci est plutôt lunatique et entre deux montées des eaux il hésite entre le territoire de Cruviers et celui du Pied de la Tour. Le terrain est malaisé car il faut slalomer entre les nouveaux jets de pivoles [les peupliers] tout en marchant sur les galets inégaux et instables, au milieu d'une végétation foisonnante. Les ornières creusées par les quads offrant de temps en temps des chemins plus convenables

On y croise aussi quelques créations originales, comme ce rastugan* coincé dans une branche

HPIM1107.JPG

Tout comme à l'autre bout de la Gaule (le pays, pas la canne à pêche) dans le village d'irréductibles Gaulois d'Armorique, et plus particulièrement autour de la cabane d'Ordralphabétix, ça sent pas mal le poisson faisandé... et au détour d'un galet on découvre, stupéfaits, une belle mate de frigoule**, ingrédient indispensable pour assaisonner le susdit poisson !

HPIM1094.JPG      HPIM1095.JPG

Au même endroit une cagaraoulette se soureilhe***, perchée sur une euphorbe

HPIM1099.JPG

Billy, comme à son habitude, en prend cinq à l'ombre, en attendant patiemment que la séance photo se termine

HPIM1101.JPG

Et puis, enfin, la vue qu'on espérait....

HPIM1102.JPG

qui se renouvelle à l'infini....

HPIM1108.JPG

Billy, qui se régale, nous rejoue Laura Ingalls dans le générique de "La petite maison dans la prairie"

HPIM1110.JPG

En rentrant à nouveau dans les terres, il s'offre à nous de belles ouvertures sur le village dans un écrin de verdure printanière

HPIM1113.JPG

HPIM1131.JPG

Loin de toute politique, on peut même vous offrir un programme commun : vue de droite et vue de gauche réunies

HPIM1118.JPG

et sa version panoramique

SR011126.JPG

Même les digues, aménagées pour briser les flots furieux en temps de crue, se parent de fleurettes

HPIM1117.JPG

Et les nombreux iris sur fond aquatique auraient bien de quoi inspirer quelque peintre talentueuxHPIM1136.JPG

HPIM1139.JPG

 

HPIM1143.JPG

 

 

Tiens un cactus égaré... rien de comparable avec ses congénères de la Jassette, l'environnement humide ne doit pas lui convenir :-(

 

 

 

 

Revenus sur le chemin de Boucoiran à Brignon deux Camargue viennent à notre rencontre, des fois qu'on aurait un petit picotin à leur proposer...

 

HPIM1144.JPG   HPIM1151.JPG   

HPIM1148.JPG

HPIM1152.JPG

Je n'ai, malheureusement qu'un brin... de causette à leur offrir, ce qui ne semble pas les satisfaire pleinement ;-)

Une fleur plutôt originale attire l'oeil du photographe...

HPIM1156.JPG

Revenue à la maison je potasse ma bible de la garrigue****. Je peux donc vous dire qu'il s'agit du bouton floral du Salsifis Austral, plante qui est comestible de la tête au pied ! Dommage de croquer une si jolie fleur qui donnera plus tard un "lunet" (akène de son nom savant) que les grands enfants comme le hérisson bleu s'amuseront à souffler pour en éparpiller les graines, comme on le fait pour les fleurs de pissenlits

Et pour finir cette agréable promenade ensoleillée, tempérée par un petit vent du Midi, je vous offre une jolie fleur rouge sur fond vert, avec un bisou pour Eliane qui va bientôt revenir dévarier***** (dans le bon sens du terme ;-)) tout son petit monde de ce côté-ci de la planète

 gardon,iris,rivière,thym,peupliers,chevaux,coquelicot

 Afin de ne pas désorienter, voire même décourager certains lecteurs, voici un petit lexique qui leur permettra d'identifier les mots suivis d'*****

*rastugan : ouille aïe ça c'est peut être un mot un peu à la sauce hérisson bleu, il désigne les végétaux séchés qui restent coincés dans les arbres le long des rivières après un débordement intempestif de celles-ci

**une mate de frigoule : une touffe épaisse de thym en l'occurence, parce que ça peut désigner toutes autres sortes de végétaux

***une cagaraoulette se soureilhe : un petit escargot prend le soleil, avouez que ça a bien moins de charme en français :-(

**** ma bible de la garrigue : il s'agit de "La Garrigue grandeur nature" de Jean-Michel Renault aux éditions "Les créations du Pélican"

***** dévarier : troubler, déboussoler,... mais c'est pas vraiment ça, c'est.......dévarier quoi ! ;-DDD