Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

vendredi, 19 juillet 2013

Au fil des rues - 2

Et voici le 2e épisode de Au fil des rues du Pied de la Tour

Bonne balade !



Au fil des rues du Pied de la Tour - 2 -

Si vous avez raté le 1er épisode (ou ses nombreux remaniements depuis sa sortie) cliquez ICI !

Et pensez à passer votre souris sur l'image pour profiter de toutes les fonctionnalités de ce diaporama

hérisson estival.jpg

jeudi, 11 juillet 2013

Au fil des rues - 1

au fil des rue,boucoiran,diaporamaComme il fait trop chaud ou trop orageux pour se promener pendant une grande partie de la journée, je vous convie à une balade devant votre écran d'ordinateur
 
C'est un essai de présentation (ça veut dire qu'il est perfectible) D'ailleurs depuis le 11 juillet j'ai déjà fait quelques petites retouches ;-)
 
J'espère que ça vous plaira...
 
Si vous cliquez en bas à droite de l'image, elle passe en plein écran.
Il suffit de cliquer sur "echap" pour revenir à la normale
 
N'hésitez pas à passer votre souris sur l'image il y a plein de fonctionnalités à découvrir : pause, retour en arrière, haut-parleur car il y a un fond musical...
 
Bonnes découvertes ! 
 

Au fil des rues du Pied de la Tour - 1 -
 
A vous de me dire ce que vous en pensez dans les commentaires ci-dessous...

hérisson estival.jpg

dimanche, 24 mars 2013

Photos pour un nouveau dimanche pluvieux

Encore un dimanche sous la pluie... de quoi le passer sous la couette

Pour essayer d'égayer la journée voici quelques photos d'un lever de soleil tout en douceur et pastels, prises jeudi dernier depuis le Serre Blanc

P1050254.JPG

Le Ventoux dans la brume... et Moussac pas encore révéillé

P1050274.JPG

Nozières dans la lumière du jour naissant

P1050264.JPG

Boucoiran au pied des monts blancs

P1050280.JPG

Et voilà le soleil est levé !

Bonne journée !

hérisson parapluie triste.JPG

mardi, 26 février 2013

Antipodes

Un petit bain dans l'océan Pacifique, ça vous tente ?

chatham.PNG

Et oui ! PLOUF !

Dans l'eau !

C'est ce qui arriverait si quelqu'un avait l'idée saugrenue de creuser un tunnel tout droit à travers le globe terrestre pour émerger à l'antipode du Pied de la Tour ;-)

Si ça vous amuse, un petit clic sur ce lien : http://www.antipodemap.com/

hérisson à lunettes.JPG

jeudi, 13 décembre 2012

Photo d'un jour

La 3D mise à plat !

Il n'y a jamais "que" 10 km entre l'église à l'extrême-Ouest et celle à l'extrême-Est

P1030765.JPG

Cliquez sur la photo (qui n'est pas un montage) et amusez-vous bien à espincher les voisins

hérisson bleu photographe.PNG

samedi, 03 mars 2012

Bichette, reporter photographe

Je vous propose à nouveau, un petit retour en arrière. Sur le Boucoiran d'antan. Avec deux de nos protagonistes préférées : Andrée et Bichette

Et toujours grâce au précieux concours de Michel -filleul d'Andrée- qui s'est transformé avec brio et succès en spéléologue des archives familiales des Mazel

Je ne le remercierai jamais assez !

maison Bichette 1987 par Jo Fernandez-légendée.JPG

Donc Andrée habitait Avignon -trop loin à son goût de "son" Boucoiran- et Bichette demeurait avec Augusta, sa soeur, au coin de la place de la Révolution, à Boucoiran. Au pied de la porte Sud du rempart [Merci Jo pour la photo :-)]

Andrée souhaitait constituer un petit album photo de son village natal, et demanda à son amie Bichette, qui était sur place, de tirer quelques clichés/souvenirs de notre patelin

Ce que Bichette fit, pleine de bonne volonté comme toujours, avec la complicité d'une Evelyne, que je n'ai pas su "démasquer"...

 

A l'aide de deux lettres échangées par nos amies, et de 5 photos retrouvées par l'ami Michel, nous pouvons faire ce retour en arrière de quelques 64 ans, puisque l'action se déroule en automne 1948 !

bichette,andrée,reportage,photos,1948,boucoiranEn plus de Bichette, Andrée et Eveline, il faudra compter sur un 4e larronSatan en personne ;-) qui s'ingéniera à mettre des bâtons dans les roues de cette pauvre Bichette, ralentissant son projet de satisfaire la demande de son amie avignonnaise

La préparation du reportage : "Ma chère Andrée, On ne vous oublie pas, ni la promesse faite de vous tirer un rouleau de pellicule des vues de Boucoiran. Mais je vous ai dis (sic) que je n'étaisappareil photo.PNG plus aussi sûre de mes talents de photographe ni de la valeur de mon appareil au rancart depuis 23 ans au moins. Alors j'ai eu recours à Eveline. Elle a un petit 6x9 (les spécialistes apprécieront NDH*) et a tout de suite accepté de venir prendre les vues aussitôt que j'aurai le rouleau de 8 pellicules (là aussi 8 vues par pellicule ça laisse rêveur à l'ère du numérique NDH*)

C'est là que le Diable a commencé à entrer en scène.film kodak.jpg Je vous assure que lorsque le Diable se met à mes trousses pour entraver mes projets il ne me lâche pas comme ça. D'abord c'est lui qui a soufflé au premier marchand auquel s'est adressé Augusta, de demander s'il fallait un rouleau de bois ou de fer. Augusta, pas du tout au courant, est revenue bredouille cette fois-là.

Il fallut attendre un prochain voyage à la ville. La 2e fois on a plus de chance et c'est entendu qu'Eveline viendra le jeudi 21 oct. le matin.

Le reportage photographique : Tout marche bien. Temps merveilleusement clair. Nous avons pris : le mûrier de Mme Sauzède (qui depuis, comme la photo, a du finir en poussière ou en cendres...NDH*),

La mairie côté midi : 

Boucoiranmairiesud.jpg

et côté Nord :

Boucoiranmairienord.jpg

Le clocher et la tour vu de chez Soulier :

Boucoirantourchapelle.jpg

La tour et le château vu du Moulinas :

BoucoiranMoulinas.jpg

Boucoiran0002.jpgNote écrite au dos de la photo par Andrée

Une vue générale côté midi :

Boucoiran0006.jpg

Boucoiran0007.jpgNote écrite au dos de la photo par Andrée

[...] Il reste à prendre le derrière du moulin et le château côté Nord. Ça ne peut être pris que l'après midi vers 3h. C'est là que le Diable resté un peu dans les coulisses, s'est remis de la partie. Aujourd'hui dimanche après avoir attendu Eveline jusqu'à 3h je pars prendre le moulin. Zut ! Pas une goutte d'eau dans le canal. Alors je passe le pont et je grimpe le chemin de chèvres que vous connaissez bien et qui conduit sur la colline qui domine le territoire qui s'étale derrière le château. Je trouve un emplacement propice avec une silhouette où les ombres dominent cependant. Mais dans cette saison on ne peut faire mieux. Je comptais sans le Diable. Il m'avait si bien fermé la sacoche hérisson diable2.PNGqui contenait l'appareil que j'ai renoncé à l'ouvrir et rentrée à la maison j'ai enfourché mon vélo et couru chez Eveline. Partie à Uzès pour la journée. Zut ! Enfin une amie commune a pu ouvrir le sac et libérer l'appareil. J'avoue que j'ai été une bête de n'avoir pas sur le faire mais c'est la faute au Diable. Enfin demain j'espère que le temps se maintiendra beau (il ne faudrait pas que le Diable ouvre les écluses). J'irai tirer les deux vues en question et le soir même je vous enverrai le rouleau non développé pour gagner du temps. Sur place vous pourrez avoir en deux ou trois jours les épreuves tandis qu'ici il faudrait attendre l'occasion d'un voyage pour porter le rouleau à un opérateur et l'occasion d'un autre voyage pour le retirer.[...] J'espère bien que vous m'en enverrez une épreuve de chaque avec le poème.[...]

Nos bises

Bichette

La réponse d'Andrée : Ma chère Bi, [...] Je m'excuse de la peine que j'ai pu vous donner et du zèle déployé pour m'être agréable. Mais comment se (sic) peut-il que la bien pensante Bichette puisse avoir avec elle le Diable et qu'il lui joue d'aussi mauvais tours. Qu'est-ce que ce serait alors pour la mécréante que je suis. Toujours est-il que Satan n'a pas laché prise et a bel et bien accompagné le rouleau jusqu'à la cité Glanum.

Imaginez-vous (encore une malice de Méphisto) le petit Gérard a trouvé (heureusement pour lui) le fameux rouleau sous mon portail ou [le]facteur l'a laissé. Et comme il pleuvait à torrent ce jour-là, j'ai pu avoir peur pour mes photos...

Interrogé le photographe m'a laissé un espoir relatif...

Je vous envoie une épreuve de chaque, deux ayant été abimées, probablement le moulin. Mais ne vous tracassez pas, j'ai un rouleau de pellicule allant à l'appareil de mon frère, et... quand nous chanterons le temps des cerises et que mon canal aura atteint son apogée de beauté, on prendra les vues.

[...]

Je vous adresse mes plus affectueuses bisettes

Votre bien sincère

Andrée

Et c'est comme ça que 64 ans après, par l'entremise d'Internet, nous pouvons encore admirer les photos prises en 1948 par Bichette Fenouil pour son amie Andrée Mazel ;-) 

bichette.PNG               Patacol le hérisson bleu facteur.JPG          Andrée.PNG

* NDH : Note Du Hérisson

Remerciements chaleureux à Michel, Jo, Jeanette, Daniel et Bernard qui ont permis au hérisson de réaliser cette note ;-)

vendredi, 23 décembre 2011

Contes à rebours J-9

Pour le pourquoi du comment de la chose voir la note du 20 décembre ICI guirlandegif.gif

 Avril 2011 

contes à rebours 

 

"Où l'on prenait connaissance d'une surprenante coïncidence"

 

 

Des tours et des détours

Patacol le hérisson bleu plume encrier.JPGIl y a quelques semaines j'avais osé mettre en parallèle la Tour de Londres et la nôtre à cause des corvidés qui leur tournaient autour ! J'aurais du attendre cette semaine pour cette audacieuse comparaison, elle aurait au moins eu  le mérite d'être d'actualité. Mais voilà le hérisson bleu lui non plus, n'a pas été invité at The Wedding alors il les ignore superbement, na ! ;-DDD

Restons Français !

Donc voici la question du jour : Quel est le point commun entre la tour de Boucoiran et la tour St Jacques à Paris ?

Aïe elle va encore nous saoûler avec son quart d'heure d'Histoire. Un quart d'heure par mois ça va, c'est pas encore l'overdose !

Deux petites photos pour meubler le temps de la réflexion...

 20081114.JPG  Tour_St-Jacques_des_quais siren.com.jpg

  • Bon déjà on va éliminer d'entrée un point qui saute aux yeux : elles ne sont pas du tout du même style architectural : Si la Parisienne est du gothique fin et élégant, la Boucoirannaise est du "défensif" costaud et carré !
  • L'une était tour à signaux, l'autre clocher d'église
  • La Francilienne date du début du XVI siècle (achevée sous François Ier, sa construction avait commencé sous le règne de son beau-papa, Louis XII, qui eux avaient en commun la "fameuse" reine Claude, fille de l'un et épouse de l'autre, et qui passa à la postérité en laissant son nom à une variété de prune !!), alors que la Gardoise date du XII e siècle (tout au moins la base)
  • L'une culmine à 58 m et rivalise avec ses voisines de la cathédrale Notre-Dame alors que l'autre ne mesure "que" 38m. Mais si la première a faillit y passer complètement à la Révolution, la seconde ne s'est vue "guillotinée" que de quelques mètres (créneaux ou chemin de ronde ?) sous Louis XIII lors des guerres de religion
  • Une est accolée à un château, l'autre est le seul vestige de l'église St Jacques de la Boucherie dans le 4e arrondissement de Paris (pas loin de l'hôtel de ville et de Beaubourg)
 
Alors... vous trouvez ?
 
Bon, laissez moi vous raconter un peu l'histoire de la Tour St Jacques

paris_tour_st_jacques_2 CPA.jpg

Nous avons vu qu'elle était le clocher de l'église du même nom. Survient la Révolution Française dans les années 1790 (comme tout le monde... ou presque... le sait). Et les églises pas plus que le clergé ou la royauté n'étaient en odeur de sainteté auprès des révolutionnaires. Comme bon nombre de ses "consoeurs" l'Eglise St Jacques fut réquisitionnée par la nouvelle République, fermée, transformée en salle de réunion et finalement vendue, détruite et ses pierres "recyclées" dans d'autres constructions plus "laïques". Son clocher en réchappa car son nouveau propriétaire, un certain Dubois, voulut en tirer profit !
 
Et il le loua à.... à.... à.... un fabricant de plombs de chasse ! qui faisait tomber au travers de cribles de différents calibres, du plomb fondu du haut de ses 58 m dans des cuves d'eau
 
Tout comme celle de Boucoiran, rachetée et restaurée par la famille Colombi à la fin des années 1940, la tour St Jacques ne dut son salut qu'à un entrepreneur entreprenant et au plomb de chasse !!

005b-Le château les trois tours.jpg

Et pour finir, cerise sur le gâteau, vous savez - ou vous vous rappelez - quel était le prénom de M.Colombi ?
 
Giacomo !
 
En français : Jacques !
 
Etonnant non ? ;-)
 
 
Un très grand merci à Christian, qui a fait cette découverte -et qui me l'a aussitôt fait partager- lors de la lecture d'un livre de Jean-Paul Rouland (et oui le frère de Jacques !) : "Petites histoires de l'Histoire de France"-éditions Hugo&Cie-
Un petit bouquin sans prétention, qui permet d'apprivoiser la Grande Histoire par le petit bout de l'anecdote
Les photos de la tour St Jacques proviennent des sites : siren.com pour la contemporaine et http://guy.joly1.free.fr/histoire_tour_st_jacques_la_boucherie.html pour la carte postale ancienne, ainsi que pour quelques renseignements supplémentaires sur cet édifice
Celles de la tour de Boucoiran font partie de la collection privée (n'est-ce pas ;-DD) du hérisson bleu
 
 

Commentaires

Bravo !!!

Écrit par : Colapat | jeudi, 28 avril 2011

"Ah ! Non ! C'est un peu court, Colapat !
On pouvait dire... oh ! Dieu ! ... bien des choses en somme..."
...comme aurait dit Cyrano

Mais tu as tout dit en un seul mot, bien suffisant en lui-même, car déjà il fait rougir le hérisson, enfler ses chevilles et frétiller ses épines ;-) Merci !

Écrit par : Pat | jeudi, 28 avril 2011

Alors là ! tu m'en bouches un coin comme on dit ! elle est super cette histoire. Ainsi donc, le tour Saint Jacques aurait servi aussi à la fabrication des plombs pour les cartouches, comme la tour de Boucoiran ? C'est une découverte pour moi. Bravo pour ce petit précis d'histoire si instructif. Il va falloir qu'on s'associe tous les deux pour écrire.
Ma fille a eu l'occasion de voir la fabrication des plombs et de monter dans la tour de Boucoiran ( elle était stagiaire chez Colombi) et avait trouvé ça très intéressant et vraiment impressionnant.

Écrit par : la calmette | jeudi, 28 avril 2011

Je vous averti Jack pour moi ce sera 50% des royalties, pas moins ;-))

Elle en a de la chance votre fille d'avoir vu la fabrication du plomb du haut de la tour... parce que maintenant c'est du passé !
Les temps changent et la technique évolue : les plombs sont désormais fabriqués au ras des pâquerettes sur la rue des Cévennes

Écrit par : Pat | jeudi, 28 avril 2011

UN GRAND MERCI pour toutes ces trouvailles distillées avec toujours cet humour si fin et bien reconnaissable du petit hérisson bleu;)
une amatrice inconditionnelle
Vivement la prochaine:trouvaille!!!!

Écrit par : joséphine Fernandez | jeudi, 28 avril 2011

Merci à toi Jo de tes passages au Pied de la Tour en vrai ou virtuels

Faut pas trop me pousser pour me faire parler d'Histoire, surtout de la petite histoire, parce que pour ce qui est des dates... à part 1515 ;-)

Et je suis bien aidée par mes lecteurs qui me soufflent bon nombre de mes idées, l'humour c'est l'enrobage facultatif... et bien des fois il ne doit faire rire que moi tant j'ai la cervelle biscornue ;-DDD

Écrit par : Pat | jeudi, 28 avril 2011

et si vous demandiez que cette verrue affreuse au sommet soit supprimée, ce ne serai pas mal!!!!!

Écrit par : bernard | jeudi, 28 avril 2011

Et puis ce sera le tour du conduit inesthétique... et puis... et puis... les pierres à bossage seront "recyclées" sur la tête des voisins.....

Écrit par : Pat | jeudi, 28 avril 2011

je n'en dirais pas plus :bravo et merci pour l'histoire ou l'Histoire......

Écrit par : danielle | vendredi, 29 avril 2011

C'est bien la première fois que l'on me prouve que le plomb de chasse peut servir à quelque chose d'utile ! Bravo pour cette découverte

Écrit par : Ulysse | vendredi, 29 avril 2011 

contes à rebours, retour en arrière, Billy, tours, St Jacques, Boucoiran, plomb

lundi, 19 septembre 2011

Un premier aperçu

Quelques images au hasard de ces deux Journées du Patrimoine Boucoirannais, pour vous faire patienter pendant que je trie, que je me remets, que je range, que, que,...

Une partie de "mes" petites foumis industrieuses (en fait une équipe formidable)

P1020784.JPG

Nos petits écoliers d'aujourd'hui déjà là à peine l'installation terminée...P1010860.JPG

Une balade au Gran Ran "un peu" brumeuse" mais très joyeuse (et "champignoneuse") !

P1040046.JPG

Au hasard des rues du village... 

P1040089.JPG

Des blasons, des fanions, des reproductions, des grelons,... 

P1010945.JPG   P1010944.JPG

   P1010948.JPG   DSC_2333.JPG

P1010936.JPG  P1010937.JPG

Le pot de l'amitié à Lavol Oh ! en Couleurs en petit comité (à cause du temps capricieux !)

P1040188.JPG

Une chasse au trésor présentée par le Professeur Stevenson 

journées du patrimoine,boucoiran,premières photos

 

 

P1020809.JPG

Une sorcière "impressionnante" assise sur  son trésor

P1040227.JPG

...et des vainqueurs "impressionnés !

P1040229.JPG

Des visiteurs "spécialement" venus des U.S.A....

P1010907.JPG

Le coin "rencontres-souvenirs-goûter" toutes générations confondues...

P1020078.JPG

Une soeur et un frère réunis pour une expo photos

P1020093.JPG

 P1020013.JPG

 

 

Et un raton-laveur !

 

 

Oups non pardon C'est Billy ;-)

 

 

Photographes associées : Colette A., Danielle D., Colette G. et Pat B.

Vous pouvez cliquer sur les photos pour les agrandir (mais pas sur les photographes ;-))

Et si vous aussi vous avez pris des photos n'hésitez pas à me les faire passer par tout moyen à votre convenance

[la suite au prochain épisode ;-)...]

*-*-*-*

Mise à jour du mardi 20 septembre

On parle de nous dans le journal !

(cliquez sur l'article pour l'agrandir)

journées du patrimoine,boucoiran,premières photos

2e mise à jour du vendredi 23 septembre

pour un 2e article dans Midi Libre de ce jour - édition de Nîmes

 

journées du patrimoine,boucoiran,premières photos

 

Merci Francine ;-)

jeudi, 28 avril 2011

Des tours et des détours

Patacol le hérisson bleu plume encrier.JPGIl y a quelques semaines j'avais osé mettre en parallèle la Tour de Londres et la nôtre à cause des corvidés qui leur tournaient autour ! J'aurais du attendre cette semaine pour cette audacieuse comparaison, elle aurait au moins eu  le mérite d'être d'actualité. Mais voilà le hérisson bleu lui non plus, n'a pas été invité at The Wedding alors il les ignore superbement, na ! ;-DDD

Restons Français !

Donc voici la question du jour : Quel est le point commun entre la tour de Boucoiran et la tour St Jacques à Paris ?

Aïe elle va encore nous saoûler avec son quart d'heure d'Histoire. Un quart d'heure par mois ça va, c'est pas encore l'overdose !

Deux petites photos pour meubler le temps de la réflexion...

 20081114.JPG  Tour_St-Jacques_des_quais siren.com.jpg

  • Bon déjà on va éliminer d'entrée un point qui saute aux yeux : elles ne sont pas du tout du même style architectural : Si la Parisienne est du gothique fin et élégant, la Boucoirannaise est du "défensif" costaud et carré !
  • L'une était tour à signaux, l'autre clocher d'église
  • La Francilienne date du début du XVI siècle (achevée sous François Ier, sa construction avait commencé sous le règne de son beau-papa, Louis XII, qui eux avaient en commun la "fameuse" reine Claude, fille de l'un et épouse de l'autre, et qui passa à la postérité en laissant son nom à une variété de prune !!), alors que la Gardoise date du XII e siècle (tout au moins la base)
  • L'une culmine à 58 m et rivalise avec ses voisines de la cathédrale Notre-Dame alors que l'autre ne mesure "que" 38m. Mais si la première a faillit y passer complètement à la Révolution, la seconde ne s'est vue "guillotinée" que de quelques mètres (créneaux ou chemin de ronde ?) sous Louis XIII lors des guerres de religion
  • Une est accolée à un château, l'autre est le seul vestige de l'église St Jacques de la Boucherie dans le 4e arrondissement de Paris (pas loin de l'hôtel de ville et de Beaubourg)
 
Alors... vous trouvez ?
 
Bon, laissez moi vous raconter un peu l'histoire de la Tour St Jacques

paris_tour_st_jacques_2 CPA.jpg

Nous avons vu qu'elle était le clocher de l'église du même nom. Survient la Révolution Française dans les années 1790 (comme tout le monde... ou presque... le sait). Et les églises pas plus que le clergé ou la royauté n'étaient en odeur de sainteté auprès des révolutionnaires. Comme bon nombre de ses "consoeurs" l'Eglise St Jacques fut réquisitionnée par la nouvelle République, fermée, transformée en salle de réunion et finalement vendue, détruite et ses pierres "recyclées" dans d'autres constructions plus "laïques". Son clocher en réchappa car son nouveau propriétaire, un certain Dubois, voulut en tirer profit !
 
Et il le loua à.... à.... à.... un fabricant de plombs de chasse ! qui faisait tomber au travers de cribles de différents calibres, du plomb fondu du haut de ses 58 m dans des cuves d'eau
 
Tout comme celle de Boucoiran, rachetée et restaurée par la famille Colombi à la fin des années 1940, la tour St Jacques ne dut son salut qu'à un entrepreneur entreprenant et au plomb de chasse !!

005b-Le château les trois tours.jpg

Et pour finir, cerise sur le gâteau, vous savez - ou vous vous rappelez - quel était le prénom de M.Colombi ?
 
Giacomo !
 
En français : Jacques !
 
Etonnant non ? ;-)
 
 
Un très grand merci à Christian, qui a fait cette découverte -et qui me l'a aussitôt fait partager- lors de la lecture d'un livre de Jean-Paul Rouland (et oui le frère de Jacques !) : "Petites histoires de l'Histoire de France"-éditions Hugo&Cie-
Un petit bouquin sans prétention, qui permet d'apprivoiser la Grande Histoire par le petit bout de l'anecdote
Les photos de la tour St Jacques proviennent des sites : siren.com pour la contemporaine et http://guy.joly1.free.fr/histoire_tour_st_jacques_la_boucherie.html pour la carte postale ancienne, ainsi que pour quelques renseignements supplémentaires sur cet édifice
Celles de la tour de Boucoiran font partie de la collection privée (n'est-ce pas ;-DD) du hérisson bleu

lundi, 28 février 2011

UN DIMANCHE DE FOLIE DOUCE !

LIBERTE D'ECOUTE : Si vous souhaitez écouter la chanson qui va avec cette note cliquez sur la flèche dans le lecteur ci-dessus !

Pour Pat le Hérisson Bleu, tout a commencé par une matinée lumineuse, le long d'une route solitaire de campagne,  du côté de Ste Azouille, alors qu'il cherchait un amandier remarquable, que jamais il ne trouva.

 Dépité, il continua sa route et atterrit à Brienne où il savait qu’il serait LA, et qu'il lui faudrait convaincre (grâce à son appareil photo) un monde incrédule, que le plus beau village de la Gardonnenque c’est :

 

BOUCOIRAN !

2011 02 27 Pano Boucoiran.jpg

 2011 02 27 Boucoiran vu de Cruviers.jpg

 

A la croisée d’un chemin il aperçut un curieux cheval "angora" ! Il aurait bien voulu qu'il vienne lui faire causette plus près mais son papa venait de lui donner à manger et il lui avait sûrement dit de ne pas parler à l'étrangère en voiture bleue qui venait de se garer plus haut, qu'on se demande bien ce qu'elle venait prendre en photo, en plein vent, m'est avis qu'elle préparait un mauvais coup genre voler nos asperges sauvages pas encore poussées ou déraber nos piquets de vigne... enfin bref le hérisson bleu n’a pas pu lui demander (au cheval, la maman du hérisson lui ayant bien interdit de parler aux inconnus ;-)) si c'était sa pelisse d'hiver, s'il la perdait à la belle saison, de quelle race il était, s'il habitait chez ses parents, si c'était à lui ces beaux yeux-là et prendre son n° de téléphone portable pour qu'on s'appelle et qu'on se fasse une bonne bouffe ;-)))HPIM0429.JPG

  

 

                                     -*-*-*-*-*-*-

 

          Le hérisson bleu décline toute responsabilité pour le cas où, après avoir lu ses élucubrations vous verriez des petits hommes verts poilus partout, partout, partout……

        Mes excuses à David Vincent pour le mauvais pastiche ;-D

   

folie,dimanche,amandier,cheval,village,gardonnenque,boucoiran