Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

vendredi, 11 novembre 2011

Justin et les champignons ottomans

Patacol le hérisson bleu plume encrier.JPG

Mon arrière-gran' n'aimait pas les champignons !

Et alors, me direz vous, qu'est-ce que tu veux que ça nous fasse ?

Alors, en ce jour de "célébration de l'armistice de la guerre de 14-18" je vais vous raconter une anecdote familiale

Mon aïeul donc, s'appelait Justin. Il faisait partie d'une fratrie de cinq enfants qui vivait -plutôt chichement- au tournant du 20e siècle, au pied de la tour

 En 1914 il avait tout juste 20 ans

 Et il n'aimait pas les champignons !

Ce petit détail culinaire allait lui sauver la vie...

champignons,ottoman,grand-père,guerre,14-18,armistice1915 : le détroit des Dardanelles (tout comme celui du Bosphore) est l'objet de toutes les convoitises pour les belligérants de ce conflit mondial, car il permet le contrôle des liaisons maritimes entre la Mer Méditerranée et la Mer Noire, là-bas tout au fond à droite sur la carte, aux confins de l'Europe et de l'Empire Ottoman (la Turquie actuelle pour simplifier)

Les Anglais -Winston Churchill à leur tête (déjà ! et tout jeune)- sont à la manoeuvre. D'abord sur mer puis, après quelques revers, sur terre où ils en appellent à la "solidarité" alliée pour déloger les Ottomans. A leur "grande surprise" ces derniers résistent plus que de mesure !

 "Un débarquement de troupes fraîches [..] fit peu de différence, sinon d'allonger la liste des victimes. Celles-ci augmentèrent de façon inquiétante dans la chaleur de l'été. Les alliés connurent l'enfer des rats, de la dysenterie, de la soif et des insectes. les survivants furent évacués en décembre 1915 et janvier 1916" source Wikipedia 

champignons,ottoman,grand-père,guerre,14-18,armisticeEt oui, ils étaient partis la fleur au fusil et le paquetage léger, en vareuse bleu de France et pantalon garance du dernier chic, mais l'intendance n'a pas suivi et le régiment de Justin se retrouva bloqué pendant de longues semaines, dans un environnement plutôt hostile et sans rien à manger...

Un jour pourtant, sûrement après quelque pluie bienfaisante, ils trouvèrent de quoi améliorer l'ordinaire : des champignons !

C'est le cas de le dire, ils se jetèrent sur l'aubaine comme des morts de faim !

Tous ? Non ! Pas mon Justin. Qui n'aimait pas les champignons. Et qui s'entêtait, même le ventre creux !

Hélas la suite lui donna raison : toute la troupe y passa. Les champignons ottomans étaient vénéneux...

Et Justin fut le seul survivant ! Juste parce qu'il n'aimait pas les champignons !

Que ce soit mes grands-pères ou mes arrières-grands-pères champignons,ottoman,grand-père,guerre,14-18,armistice(j'en ai connu deux sur quatre, dont Justin) ne se sont jamais trop étendus sur leurs "faits de guerre" et je n'en sais pas plus sur la suite de sa "Grande Guerre". Mais cette anecdote est restée célèbre dans la famille. D'ailleurs Maurice, le fils de Justin, n'a jamais mis un champignon à sa bouche. Même quand toute la famille se régalait de cèpes cévenols rôtis à la table familiale

 Justin, qui ne savait ni lire ni écrire, mais qui avait voyagé loin... de son Boucoiran natal, vécut jusqu'à 80 ans. Sûrement que le fait de ne pas aimer les champignons l'y a aidé ;-)