Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

mercredi, 21 novembre 2012

Et le moment tant attendu est enfin venu

0


1000

1000

1000

1000

1000

1000

1000

Mille quoi ?

Mille écus au soleil ?

P1030334.JPG

Et non !

Seulement 1000 notes au compteur du blog

 "Au Pied de la Tour" depuis ses débuts,

un certain samedi 7 février 2009... 

b9cac9.gif

 

Alors CHAMPAGNE !  

champagne_06.gif 

... virtuel bien sûr comme les notes et le blog ;-D

Mais SURTOUT

MILLE MERCIS

véritables, sincères et chaleureux

de la part du hérisson bleu

à chaque lecteur passé au Pied de la Tour depuis 3 ans, 9 mois et 14 jours

"Pourvou qué ça douré !" comme disait la mama à Napo ;-)

Et je me dois aussi de remercier véritablement, sincèrement et chaleureusement ma co-équipière des débuts à qui on doit une bonne partie de ces 1000 notes et le coup de pied aux fesses "initiateur" du blog

J'ai nommé Colapat ;-)

*****

Un petit cadeau s'impose pour fêter ça autrement qu'avec quelques bulles virtuelles

Alors je vais vous offrir un conte (j'ai peut-être tort, mais je préfère les contes aux comptes ou aux comtes)

Pas un conte de Noël ce n'est pas encore de saison malgré ce qu'on voudrait nous faire croire dans les magasins

Mais une légende bien de chez nous qui m'a été remise en mémoire par ma dernière balade en voiture avec Billy* !

Je l'ai relue dans "Contes et Légendes du Gard" de Fabien Bages, ouvrage paru aux Editions de Borée... qui n'avaient pas encore répondu à ma demande d'autorisation de publier le texte au moment où "je mettais sous presse", je vais donc vous raconter cette histoire à ma façon (comme d'hab il y a de fines allusions et références, c'est la "patte" du hérisson,  saurez-vous les saisir ?) puisque les contes et légendes font partie du patrimoine universel et appartiennent à tout un chacun !

*****

"Il était une fois (ça commence bien hein ? :-)), dans l'arrière-pays Gardois, une gente dame qui avait trois fils. Dont elle était bien fière et qu'elle voulait voir mariés avant de partir rejoindre son époux (et son Créateur) dans les champs éternels.

Le premier, avait été élevé comme il se doit pour un noble aîné de l'époque, dans l'amour :-( et le maniement des armes afin de défendre ses terres !

Le second, maniait la plume aussi bien que son frère l'épée ! C'était un cadet érudit et poète.

Et le troisième, benjamin béni par la muse Euterpe, mettait la vie du château en musique.

De bons partis vous en conviendrez. Qui partirent chacun de leur côté, à la recherche de l'âme soeur.

Non loin de là régnait sur son domaine, une maîtresse-femme à la beauté remarquable... et qui fut donc remarquée par l'aîné, qui lui proposa d'unir leurs destinées (et leurs biens) avant la fin juin, par exemple !

Indécise, mais tentée, la belle demanda un délai...

C'est alors qu'un autre damoiseau (le cadet vous l'aurez compris) apparu aux pieds de la dame des Hautes-Cévennes. Et puisant l'encre aux yeux de la belle, il écrivit un de ses plus beaux poêmes pour lui demander sa main, et la marier avant la fin juin, par exemple... 

Main qu'elle lui accorderait bien si...

Le benjamin, pas découragé pour deux sous par les tentatives infructueuses de ses frères, composa sa plus belle chanson, mêlant amour et humour, pour faire sa demande 

La belle rit beaucoup et promis... d'y réfléchir, d'ici la fin juin, par exemple !

Juin passa, le temps avec, et nos trois frères se lassèrent d'espérer une réponse qui ne venait jamais.

Comme le roi passait pour aller guerroyer au delà des mers, de dépit, ils lui emboitèrent le pas...

Et dans ces affaires de guerre on sait quand on part, mais rarement quand on revient... si on en revient !

Ce furent donc sept longues années de "fiançailles" remplies de bruits et de fureur pour les trois frères. Sept années, de solitude, d'inquiétude et de réclusion dans son donjon pour la belle

L'indécision l'emporta !

Au tout début de l'été -à la fin juin donc- comme les trois frères rentraient au pays couverts de gloire, de poussière -et de sang aussi :-( - ils se heurtèrent au convoi mortuaire qui emportait la belle au purgatoire des indécises : elle avait péri de langueur...

La mort dans l'âme et le coeur en berne ils résolurent de finir leurs vies comme leur belle.

Dans la solitude et l'isolement volontaire.

Pour cela ils choisirent trois montagnes de nos contrées dont les sommets tutoient le ciel et le soleil

Et une nuit par an, à la fin juin, un feu brillait à l'ermitage de chacun des frères. Comme une pensée pour les deux autres et comme l'amour consumé pour la belle...

Le benjamin s'établit en bord de mer, sur le dos arrondi d'une montagne qui avait les pieds dans l'eau. Son feu annuel s'éteignit le premier. Et pourtant il fait toujours clair sur l'île singulière. Son nom resta à Sète : Clair.

St Clair ! 

1000,notes,blog,début

 Le cadet préféra la rudesse d'un climat montagneux et élut domicile sur un rocher nu entre Dourbie et Vis. Son feu s'éteignit en second. Et son nom resta dans les mémoires et les mollets des randonneurs : Guiral.

Saint Guiral ! 

1000,notes,blog,début

 L'aîné pris position entre les deux. Ni mer, ni montagne. Une dent acérée au milieu de la plaine lui servit de gîte durant les dernières années qu'il passa sur Terre. Ce fut son feu qui brûla le plus longtemps les nuits de la St Jean, à la fin juin, au début de l'été. Il vécut et mourut en loup solitaire. Et ce pic porte toujours son nom : Loup.

St Loup ! 

1000,notes,blog,début

 *****

Midi sonne au clocher du village en ce lundi ensoleillé (ben oui ! c'est pas en direct, c'est du différé !) . Je viens juste de terminer de taper au clavier cette légende, quand un petit "ding" m'annonce un courriel. Ce sont les Editions de Borée* qui répondent favorablement à ma demande de publication de "Tout près du ciel" un texte de Fabien Bages* que vous retrouverez dans le livre "Contes et légendes du Gard".

1000,notes,blog,début

Tant pis.

Je garde "ma" version en ligne !

Vous n'aurez qu'à commander la version originale au Père Noël ;-)

Et que je n'oublie pas de dire un très grand merci à notre ami Ulysse* pour les magnifiques photos illustrant les trois montagnes du conte

* Cliquez donc sur les noms qui précèdent ce petit astérisque !

1000,notes,blog,début                                                                          1000,notes,blog,début

Commentaires

Merci Pat pour toutes tes notes , c'est toujours ou presque.....un régal

Écrit par : Régis | mercredi, 21 novembre 2012

Merci Régis
J'ai adoré le "presque"
Voilà quelqu'un de lucide de grand matin ;-)

Écrit par : Pat | mercredi, 21 novembre 2012

Alors
un très joyeux millenoteniversaire ♪ ♫ ♪
A la rue du bac c'est un réel plaisir de parcourir le blog
MERCI!

Écrit par : sylvia | mercredi, 21 novembre 2012

Mille mercis Sylvia, le plaisir est partagé !

Écrit par : Pat | mercredi, 21 novembre 2012

Un grand millésime! enfin, le champagne peut-être mais je parle surtout du blog.
Et puis, les 3 frères, ils n'avaient qu'à aller chercher du côté de Boucoiran.
MERCI Pat.C'est toujours un plaisir d'aller lire la dernière note du blog.Continue et reste comme tu es: naturelle, sympathique, chaleureuse, souriante, toujours à l'affût pour nous faire plaisir.

Écrit par : Christine | mercredi, 21 novembre 2012

t'as oublié "adorable" ;-D

Merci Christine de tous ces compliments qui font rougir le hérisson !
ça fait aussi bien plaisir de trinquer avec les "collègues"

Mais ceux qui me connaissent bien savent que les hérissons bleus c'est comme les icebergs : 10% tout doux et 90% d'épines

Écrit par : Pat | mercredi, 21 novembre 2012

Un hérisson bleu qui devient rouge, ça fait du violet ça ! ça ne fait pas une bonne mine, ça fait malade! Alors je ne vais pas trop en rajouter dans les compliments, je me sentirai coupable si tu devais en avoir le souffle coupé. Mais franchement, il faut bien que je te le dise, j'adore ce blog!

Écrit par : Marsel | mercredi, 21 novembre 2012

Une déclaration d'amour... !
Chuis verte (manque d'habitude)
;-)
Merci Martine !

Et moi aussi j'adore ton blog et ta prose... en vers :-)

Écrit par : Pat | mercredi, 21 novembre 2012

Ben, au marché de Noël de La Calmette, Sylvia a trouvé un "truc" super.....
Et qui l'eut crut......ce sont les mille notes....en ? en ?
en photo sur ce blog bientôt peut être.

Bon et puis, mille mercis de me citer moi qui n'ait fait que suivre à ma manière ton chemin ; j'en suis bien "émue"

Les notes du "pied de la tour" sont pour moi un lien aussi important que le journal !!!

Écrit par : Arécol/Colapat | mercredi, 21 novembre 2012

En tout cas grâce auX blogS j'ai crée mille liens alentours
Et ça c'est très important pour moi !

Et pour Colapat tes poussées dans le dos, tes coups de pieds au derrière et ta main secourable pour me tirer des ornières où je me fourre toute seule sont salutaires !

Écrit par : Pat | mercredi, 21 novembre 2012

Moi je trouve que ce verre de champagne ne se rempli pas trés vite!....Mais les lectures du blog, nous ont fait passer de trés bons moments.Merci pour toutes ces belles notes. Quand aux trois frères....en effet s'ils étaient passés par le pied de la tour, ben je ne serai peut être pas partie en Auvergne!!Bon c'est fait!
BRAVO PAT.......et tchin

Écrit par : Magali de Gannat | mercredi, 21 novembre 2012

Merci Magali !
Oui mais toi tu as ton St Marc qui te mène en gondole tous les jours et en plus il fait le pavé
De quoi tu te plains vraiment ? ;-)

Écrit par : Pat | mercredi, 21 novembre 2012

J'ai veillé toute la nuit pour être le premier à faire un commentaire, mais à 5 heures cinquante neuf je me suis endormi, je n'ai pas entendu Billy aboyer pour m'indiquer qu'il était temps. sniff sniff, mais bon !!! CHAMPAGNE ♫ ♪ ♫ ♫ JOYEUX MILLÉNAIRE ♫ ♪ ♫ ♫

Écrit par : AKELA | mercredi, 21 novembre 2012

Consolez-vous avec une seconde flûte de champagne Akela (Magali comment veux-tu qu'elle se remplisse, vous la videz à mesure ;-))
Et Billy à 5h59 il ronfle comme un bienheureux !
Merci Akela vous aussi vous êtes un des piliers du blog (j'ai pas dit pilier de bar ;-))

Écrit par : Pat | mercredi, 21 novembre 2012

voilà l'explication du décompte !!!!!!bon , pour le champagne ,c'est peut-être un peu tôt ce matin ;mais bien sûr le blog est un lien très important et "réfléchissant" et je t'ai rencontrée "adorable" (si,si)...bon millenoteversaire ;et merci pour ce joli conte
merci aussi pour toutes les photos qui me font découvrir le village et ses environs d'une autre façon ( je ne sais pas si çà vous dit quelque chose le film "le cercle des poètes disparus")enfin une façon de voir les évenements en panoramique

Écrit par : Danielle | mercredi, 21 novembre 2012

Merci Danielle, vous êtes tombée du lit du côté où est pas Yves ? ;-DDD

et pour le film, vu il y a trèèès longtemps, je n'ai retenu que Carpe Diem... que j'ai un peu de mal à mettre en pratique au quotidien, d'où les épines souvent hérissées et le museau quand même "adorable" ;-)

Écrit par : Pat | mercredi, 21 novembre 2012

Un grand bravo Pat et Colapat pour votre blog plein d'humour, d'humeurs, de jeux de mots et de langues , vos trouvailles, vos leçons d'histoire et de botanique et un grand merci pour avoir choisi quelques unes de mes photos , je suis heureux qu'elles figurent en ce lieu si chaleureux et convivial !

Bises à vous deux

Écrit par : Ulysse | mercredi, 21 novembre 2012

et voilà : les chevilles qui enflent et la grosse tête
Pas moyen d'enfiler godillots de marche et bonnet
c'est pas encore cette fois que je vais vous accompagner en randonnée Ulysse
Mais un grand merci de vos passages (virtuels) répétés Au Pied de la Tour et pour vos compliments qui je partage avec joie avec Colapat

Écrit par : Pat | mercredi, 21 novembre 2012

Merci Ulysse.....
(j'attendais la réponse du hérisson pour me manifester)
Je crois que vous avez eu du mal à différencier
- Patacol (le hérisson) et
- Colapat l'adjointe, l'amie,la plus vieille, la voisine du hérisson.
Ainsi je récolte une partie de ses lauriers

Écrit par : Arécol/Colapat | mercredi, 21 novembre 2012

enfin le jour J je suis ravie de cette nouvelle que tes commentaires durent encore longtemps tu nous émerveilles tes reportages sont supers alors encore BRAVO et continue
de nous informer de nous faire chercher et de nous faire rêver 1000 fois MERCI

Écrit par : claudine | mercredi, 21 novembre 2012

Merci Claudine, je ferai de mon mieux... et tenterai de sauter quelques haies de plus juste pour rigoler avec vous

Écrit par : Pat | mercredi, 21 novembre 2012

Hey!! JOYEUX ZANNIVERSAIRE!!!
Bravo et félicitations à Pat et son pote Hérisson !
Votre blog déborde de vie, de gaité, de malice !! Les articles sont toujours agréables à lire et à parcourir, les photos empreintes de poésie les illustrant magnifiquement !
Alors, longue vie "AU PIED DE LA TOUR" !!!! Bises à Pat, et carresses, heu non, salut au petit hérisson bleu!!!
Mariejo Goulard

Écrit par : mariejo | mercredi, 21 novembre 2012

Coucou Mariejo, merci, merci ;-)
J'ai plutôt intérêt à continuer dans le même style, sinon je devrai finir mes jours, recluse, dans le trou du c... du monde (chic, chic, chic !) ;-DDD

Écrit par : Pat | mercredi, 21 novembre 2012

Bon... qu'ajouter à tous ces compliments ? bravo
je les partage tous (presque :-) tous !)

Écrit par : la calmette | mercredi, 21 novembre 2012

ah ! un 2e "presque"...
mais j'ai les noms ! ;-DDD

hé Jack vous vous souvenez ? Il y a 3 ans, 9 mois et 14 jours vous avez été le premier "estranger au Pied de la tour" à nous souhaiter la bienvenue dans le monde virtuel de la blogosphère et ça ce sont des choses qui ne s'oublient pas !

Écrit par : Pat | mercredi, 21 novembre 2012

Bon maintenant ça suffit !
Et si on demandait plutôt à ceux qui n'aiment pas ou pas trop de s'exprimer hein ?
Comme dans la note précédente où on aurait aimé entendre (ou lire) un 2e son de cloche ?
Parce que MOI, Billy, je le connais bien le hérisson bleu et croyez-en mon arrière-train battu et mes papattes courbattues c'est pas toujours tout rose GGRRR

Écrit par : Billy chien bougon | mercredi, 21 novembre 2012

un grand merci pour tous les bons moments que vous nous faites passer depuis presque 4 années!

Écrit par : geneviéve | mercredi, 21 novembre 2012

merci Geneviève, on va essayer de continuer dans le "style JP Pernaut"... ça risque de se compliquer avec les changements de paysages au Pied de la Tour...:-(

Écrit par : Pat | mercredi, 21 novembre 2012

Le temps passe très vite au pied de la tour ! En tout cas aucune lassitude et toujours beaucoup d'interêt et de plaisir à lire tes articles, et à partager des commentaires entre amis blogueurs.
En plus, tu m'as donné une super idée cadeau pour mon père avec ce bouquin (ça va le changer du WC book annuel !!!)
Mille mercis

Écrit par : Carol | mercredi, 21 novembre 2012

Merci Carol, nos papotages insignifiants autour d'une bonne tasse de tisane font un bien fou !
Et j'espère que, comme ma mère, ton père ne lit jamais le blog...

Écrit par : Pat | mercredi, 21 novembre 2012

Enfin, le mystère est levé ....
BON ANNIVERSAIRE.
Ton blog découvert par qui tu sais (il se reconnaîtra) me ramène souvent au Pied de la Tour.
Continue de nous faire partager tes reportages et un grand merci.

Écrit par : Christian | mercredi, 21 novembre 2012

ce n'est pas vraiment un anniversaire plutôt un palier de franchi
et c'est le seul moyen que j'ai trouvé pour "rapprocher" les tours ;-)
quant à celui qui doit se reconnaitre, il ne se met jamais en avant... ce qui ne l'empêche pas de créer des embouteillages de charrettes renversées au milieu des rues étroites du Pied de la Tour ;-)
bisous aux cousins !

Écrit par : Pat | mercredi, 21 novembre 2012

Et bien je reviens faire un tour et suis heureux des lauriers que l'on vous tresse mais regrette qu'il n' y ait plus de champagne. je vous ai associé toutes les deux car vous me faites l'honneur de me visiter de temps à autre

Bises

Écrit par : Ulysse | jeudi, 22 novembre 2012

comment ça "de temps à autres" ? mais à chaque balade "je suis là !" comme disait la pub pour un petit cube blanc
Je n'en raterais une pour rien au monde
Té je serais pas pleine d'épines je me logerais bien dans la chaussette à Gibus moi :-)
Je ne commente pas à chaque fois parce que je suis trop bavarde et que ça mange des méga et giga octets à Midiblogs inconsidéremment

Tiens en parlant de laurier, tout comme Asterix ma maman en cherche pour agrémenter ses potions magiques. Celui sur lequel je me servais a été victime d'un traitement phytosanitaire fatal, et pourtant il était sous protection divine !!!
Si quelqu'un voulait bien m'indiquer où je peux refaire provision en toute impunité, ce serait sympa. Mais ne le dites pas ici mais dans le creux de mon oreille ou de mon mail... merci d'avance !

Écrit par : Pat | jeudi, 22 novembre 2012

excellent anniversaire !!!
que le Hérisson bleu continue à nous régaler de ses découvertes, de ses superbes photos et reportages
biz

Écrit par : co | jeudi, 22 novembre 2012

ouf ça va ! ma collègue Co n'est pas froissée après mon com. un peu olé olé de la note précédente ;-DDD

Écrit par : Pat | jeudi, 22 novembre 2012

et pourquoi que je serai fâchée ????
et puis un grand merci à toi pour ton coup de main à la préparation de ce spectacle et pour la gestion de l'intendance ... qui n'aurait pas manqué de peser et provoquer quelque sentiment de découragement à la Commission Culturelle dont tu es à présent un membre à part entière !!!!
en voilà une intronisation !!!
prête pour de nouvelle aventures ????

Écrit par : co | vendredi, 23 novembre 2012

Les commentaires sont fermés.