Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

lundi, 15 octobre 2012

Anecdote "parisienne"

Au début des années 50, M. Arnal, alors maître d'école au Pied de la Tour, emmena sa classe visiter la capitale, Paris !

classe avril 1950bis.JPG

Et bien sûr tout ce petit monde campagnard monta à la Tour Eiffel pour admirer la vue sur la ville et ses environs...

René - le 3e garnement assis au 1er rang en partant de la gauche- dit alors à Claude -le 5e dans la même rangée- :

-" Dis Bourrassol ! Tu le vois ton Pradas ?"

Et ce fut une déferlante de rires méridionaux dans les étages de la Tour Eiffel ;-D

 anecdote,pradas,écoles,paris,tour eiffel

*"tu le vois le Pradas, petit ?"

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

Quelques précisions pour les non-indigènes/autochtones que cette anecdote peut laisser de marbre... ou forts sceptiques sur la santé mentale des Boucoirannais...

Le Pradas c'est une grande terre agricole qui se trouve entre le Mas Bel Air et le canal, à la hauteur de Brignon

On peut y voir encore deux masets, dont l'un porte l'inscription "Vé, lou Pradas" !

C'était un des fleurons de la propriété Bourrassol. Et heureusement que Georges et Claude sont au cagnard de la Jassette pour l'éternité parce que s'ils voyaient leur Pradas aujourd'hui..... :-(

Ah ! et pour les "estrangers" vraiment "estrangers", ultime précision : Boucoiran et Paris sont distantes de quelques... 700 km  !

Merci à Christian B. pour la petite histoire ;-)

Patacol le hérisson bleu plume encrier.JPG

Commentaires

Bou diou que de têtes connues

Écrit par : Bernard | lundi, 15 octobre 2012

ah... ça ce sont les vieux de la vieille... jamais partis, ou pas bien loin, ou revenus ;-)

Écrit par : Pat | lundi, 15 octobre 2012

Une autre anecdote :
J'avais une amie, dont le fils, grand cuisinier, était parti s'installer au Canada. Pas au Québec, mais à l'ouest, dans le Canada anglophone.
Pour le fête des mères, il lui avait offert un billet d'avion pour qu'elle lui rende visite, dans son restaurant.
Elle était à la fois heureuse et inquiète : elle n'était jamais monté dans un avion, et surtout, elle n'avait pas appris l'anglais . Bref elle stressait grave !!!
Le voyage se passe bien. Sur l'escalier roulant d'arrivée à l'aéroport, elle était derrière une "grande élégante" avec un immense chapeau. Derrière elle, deux étudiants quand soudain l'un d'eux lança :
" L'as paga lou capéou" !!!
Grands rires, elle était rassurée, elle n'était plus en "Terre inconnue" ...

Écrit par : Monique Gosselin | lundi, 15 octobre 2012

anecdote savoureuse Monique Merci !
Comme quoi le Méridional s'exporte bien ;-))

Écrit par : Pat | lundi, 15 octobre 2012

Dans le même genre que Monique.....et bien que se soit moins loin, c'était à la Clinique ou je travaillais à Vichy....Les anesthesistes, et les infirmières faisaient de brefs passages dans la région!!!!Il fallait chaque fois, recommençer a expliquer des tas de choses,à tous qui venaient parfois de trés loin pour remplacement ou autre... Je me sentais un peu perdu aussi au milieu de tout cela, lorsqu'un jour, une jeune infirmière essayer de s'appliquer devant le nouvel anesthesiste......il était assis sur une chaise pour noter les directives et d'un coup je l'entend: Tant qué.vire.... !!!....je me retourne et lui dit : Faî des tours!!!!!Et là gros éclats de rire....Il était de Nimes. Nous avons vite regardè par la fenêtre, et n'avons pas vu la tour....

Écrit par : Magali de Gannat | lundi, 15 octobre 2012

Coucou Magali !
ah ce que ça doit faire chaud au coeur d'entendre trois mots de patois et un accent bien de chez nous, quand on est "expatriée" depuis longtemps

Bravo pour cette anecdote, merci pour le partage, je suis ravie ;-)

Écrit par : Pat | lundi, 15 octobre 2012

même encore en lisant l'anecdote celà fait sourire c'est vrai que lorsque l'on se trouve
loin de son pays celà fait du bien d'entendre parler du coin

Écrit par : claudine | lundi, 15 octobre 2012

Je me serais bien plu dans cette classe il y a de jolies filles !

Écrit par : Ulysse | lundi, 15 octobre 2012

Douze filles et seulement six garçons.
........
Les cartes postales donnent bien du reflet d'antan à la note.

Écrit par : la dame du mézadou | mardi, 16 octobre 2012

Pat sur la dernière photo de ton blog[...qui me rappelle tant de souvenirs d'enfance...], que des têtes connues et dont bon nombre ne sont plus de ce monde. Je ne pense pas que ce soit cette classe-la qui a fait le voyage à Paris, il me semble que c'était un peu avant ça. En effet figure sur celle-ci la soeur de GUY VIDAL, Nicole , 2em en haut à gauche,or elle n'est venue en classe à BOUCOIRAN que lorsque son frère n'y était plus, et lui était du voyage. Il y avait aussi Bernard Chapelot Wilfrid Bizarro qui ne sont pas sur la photo.Pour les autres, Maurin, Freddy, Tessier, Bourrassol ils en étaient...


André je me suis permis de mettre en ligne une partie de votre mail... pour la précision des souvenirs ;-) Merci !

Écrit par : André | mardi, 16 octobre 2012

Les commentaires sont fermés.