Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

dimanche, 16 septembre 2012

Un petit tour au pied des tours... de Brignon

Profitant du beau temps et de la visite organisée dans le cadre des Journées du Patrimoine par l'O.T. de Vézénobres, le hérisson est allé à la découverte du riche passé de Brignon

Florence Canel, la guide conférencière responsable de l'office du Tourisme menait la visite, et M. Monheim, architecte de profession et historien par passion -et passionnant- intervenait pour des précisions issues de ses propres recherches dans le cadre de l'Association des Amis du Vieux Brignon (à qui nous devont le dessin, le plan et le "canevas" de la visite)

Ci dessous une petite vue d'en haut pour tenter de se situer

Brignon.JPG

Photo Géoportail

La visite était centrée pricipalement sur l'époque et la partie médiévales du village

Nous étions une quinzaine d'auditeurs/spectateurs pour cette première dans les murs de Brignon

Devant l'école, avec vue sur le Serre de Brienne, au Nord, la guide nous parla d'abord de la période Gallo-Romaine

De nombreux vestiges ont été mis à jour (mosaïques, tuiles, stèles, colonnes,...). Le "premier Brignon", qui s'appelait alors Briginn, s'y est développé à partir du 2e siècle avant notre ère

Les Volques Arécomiques qui y avaient édifié un premier oppidum, s'accomodèrent fort bien de la présence "envahissante" des Romains, qui donnèrent une importance administrative significative au site

Comme le disait si bien Lavoisier : "rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme" et, plus près de nous un entraîneur de foot, buveur d'eau : "c'est pour pas gâcher"...;-) on retrouvera, tout au long de notre circuit dans les rues du village (et au-delà), des pierres "romanisées", recyclées dans les murs construits par la suite 

journées du patrimoine,visite guidée,brignon

Nous nous rendons devant la mairie et au pied de la tour... carrée, datant du 10e siècle, remaniée plusieurs fois, mais habitée de tous temps, ce qui lui a permis d'arriver au 21e siècle autrement qu'en ruines

En fait la nouvelle implantation du village (emplacement actuel) s'est faite au 5e siècle, à la fin de la Pax Romana, quand il a fallut fortifier la place pour faire face aux guerres entre seigneurs. Un rempart ponctué de 8 tours protège alors le château (Haute-cour) et la Basse-cour, où les paysans et les troupeaux venaient se mettre à l'abri en cas d'attaque

journées du patrimoine,visite guidée,brignon

De nos jours il est difficile d'imaginer que les rues (Dévalade, Basse, Puits de Descarsses...) et les places (le Griffe, la Placette, la place de l'Horloge,...), en dehors de l'enceinte, n'existaient pas

Que les remparts dominaient la plaine depuis un promontoire rocheux formé de strates, donnant une protection naturelle supplémentaire : on pouvait y jeter des rochers qui rebondissaient sur les assaillants

journées du patrimoine,visite guidée,brignon

Ici est fait mention de Raimond de Brignon, Seigneur du village et chevalier des Arènes, haute distinction de l'époque, surtout pour un personnage qui n'était pas de la noblesse et dont le blason familial vient d'être adopté en lieu et place de celui imposé (à tous les sens du terme) par l'administration du Roi-Soleil 

journées du patrimoine,visite guidée,brignon         journées du patrimoine,visite guidée,brignon

                 blason  "Louis XIV"                 blason de Raimond de Brignon

Nous descendons la rue Desmons jusqu'à la place du Carlat, où se trouve une tour ronde parfaitement conservée. La charpente de sa toiture est en fait une voûte en capitelle, et on peut apercevoir une partie du chemin de ronde qui, suivant le rempart, mène à la tour suivante qui a été amputée de sa partie la plus haute et qui abrite la sacristie de l'église construite au 19e siècle

journées du patrimoine,visite guidée,brignon    journées du patrimoine,visite guidée,brignon

journées du patrimoine,visite guidée,brignon

journées du patrimoine,visite guidée,brignon

Pour renforcer la "réalité moyennageuse" nous empruntons le haut de la rue de la Dévalade (qui porte bien son nom) et la rue Traversière pour arriver face à la porte Sud

journées du patrimoine,visite guidée,brignon

journées du patrimoine,visite guidée,brignon

En arrivant sur la place de l'horloge, dans le mur à notre droite est encastrée une stèle gallo-romaine dédiée à Solimarus de Turronis

journées du patrimoine,visite guidée,brignon

et à notre gauche, sur la place du Griffe, un morceau de colonne antique sert de pied à une table en pierre

journées du patrimoine,visite guidée,brignon

message perso pour Jean et Nadine : c'est là que votre pain était vendu ces derniers jours par Denise ;-)

Puisqu'on en est aux messages perso, je continue en faisant un petit coucou à Carol (de Brignon, pas la buveuse de tisane du Pied de la Tour, que j'embrasse tout de même ;-DDD)

Bon revenons à notre tour Sud, dite de l'Horloge, seule porte rescapée des remparts. L'emplacement de la porte Nord se devine, à l'opposé, dans la rue de la Poste

journées du patrimoine,visite guidée,brignon journées du patrimoine,visite guidée,brignon

journées du patrimoine,visite guidée,brignon

détails de la tour Sud

Cette tour, dont la porte était composée d'une herse, de deux doubles portes, de guérites de garde latérales munies d'archères-canonnières, possède sur sa face Nord un escalier d'accès au chemin de ronde

Vous remarquerez (ou non) juste au dessus de la porte (sous la branche d'olivier) une nouvelle stèle romaine en hommage cette fois au génie d'un certain Lucius

journées du patrimoine,visite guidée,brignon

Au fil des siècles le niveau du sol a été rabaissé ce qui a mis au jour les fondations de la tour 

journées du patrimoine,visite guidée,brignon     journées du patrimoine,visite guidée,brignon

Le clocheton et l'horloge on été rajouté ultérieurement. Le rempart a été détruit au milieu du 19e siècle pour dégager l'église actuelle

Une fois cette porte traversée, nous nous retrouvons dans la Basse-cour 

journées du patrimoine,visite guidée,brignon

Et, empruntant la rue du Fort vers la droite nous passons sous un porche qui abritait, paraît-il, le premier temple protestant de Brignon. Juste à côté on remarque une nouvelle stèle païenne, insérée dans le mur et dont on a martelé (et plus récemment taggué :-() le texte qui faisait référence aux dieux mânes

journées du patrimoine,visite guidée,brignon

Sur la photo ci-dessus M.Monheim à gauche et Florence Canel à droite, devant la porte de l'ancien temple

Face à nous au fond de la rue s'élève la tour de guet qui jouxte la chapelle castrale (qui appartenait au château). M. Monheim nous précise que cette tour de guet devait être munie d'une cloche qui servait pour prévenir de l'arrivée des assaillants mais qu'on en a pas retrouvé trace... sauf (rajoute Florence) dans un document d'archives où il est indiqué que la cloche de la tour de guet s'étant effondrée, elle aurait été fondue et le produit de la vente du métal aurait été équitablement partagé entre les communautés catholique et protestante du village !

journées du patrimoine,visite guidée,brignon

Sur la gauche au pied de cette tour on trouve la cour d'apparat de la Haute-cour (aujourd'hui maison d'hôtes)

journées du patrimoine,visite guidée,brignon

Et la visite se termine devant la chapelle castrale qui abrite de nos jours la bibliothèque

journées du patrimoine,visite guidée,brignon

Elle aussi a été maintes fois remaniée et même fortifiée au 14e siècle (tour)

journées du patrimoine,visite guidée,brignon

Tout contre ce bâtiment se trouvait le cimetière et juste à l'entrée de la rue Blouquier de Claret la fosse commune ouverte par temps de peste :-(

¤¤¤¤¤

Pour une première ce fut une belle réussite. Les différents intervenants nous ont appris beaucoup de choses sur l'histoire médiévale -et même antérieure- de ce petit village au pied duquel nous passons et repassons sans nous douter qu'il abrite un patrimoine aussi riche

Comme disait si justement Madame de Genlis (citation trouvée sur un blog avignonnais) "On s'étonne trop de ce qu'on voit rarement et pas assez de ce qu'on voit tous les jours" !

Ne ratez donc pas les prochaines visites que ne manqueront pas d'organiser l'Office du tourisme en association avec les Amis du Vieux Brignon et la mairie (merci aussi pour le "papier" historique établi par M. Monheim pour une visite libre du village, qui m'a bien aidé à reconstituer notre parcours brignonnais)

¤¤¤¤¤

Encore une petite précision (pour ceux que ça intéresse) de vocabulaire médiéval concernant les ouvertures dans les remparts permettant d'y glisser des armes pour la défense du bourg :

L'architecture s'est adaptée aux progrès réalisés au niveau des armes au fil du temps

journées du patrimoine,visite guidée,brignon

 

 

 

pour preuve voici une archère (ou ce qu'il en reste délimité par un trait rouge sombre), longue et fine, destinée à accueillir un arc

 

 

journées du patrimoine,visite guidée,brignon

 

 

 

une meurtrière, courte et trapue, depuis laquelle une arbalète ratait rarement sa cible dans les rangs ennemis 

 

 

 

journées du patrimoine,visite guidée,brignon

 

 

 

et une archère-canonnière, en forme de point d'exclamation, dans le rond duquel on glissait le canon des premières armes à feu 

 

 

 

 

¤¤¤¤¤

Enfin, sachez qu'au dernier étage de la mairie se trouve un petit musée qui relate le passé de Brignon et où se trouve une maquette du village d'antan

Pour tous renseignements s'adresser à la mairie de Brignon

journées du patrimoine,visite guidée,brignon  

Commentaires

Intéressant et enrichissant

Écrit par : ;-) | dimanche, 16 septembre 2012

un petit commentaire de temps en temps ça fait du bien...faut dire qu'avec ce beau temps on est mieux dehors que devant l'ordi ;-)

Écrit par : Pat | dimanche, 16 septembre 2012

Nos villages sont riches et nous ne savons pas toujours.
je ne l'ai pas su sinon ....
merci Pat

Écrit par : Régis | dimanche, 16 septembre 2012

Ce n'est sûrement que partie remise Régis
Et pourtant cette visite était bien suggérée dans les rendez-vous du mois de septembre sur le blog

Écrit par : Pat | dimanche, 16 septembre 2012

Ah ça non, il y en a plus d'un.
Très intéressant en effet. Dire que j'ai en projet quelque chose de (presque) pareil pour La Calmette...
T'as bien travaillé, et les guides de Brignon aussi !

Écrit par : la calmette | dimanche, 16 septembre 2012

Merci Jack, mettez-nous vite sur pieds que je vienne visiter La Calmette
Moi aussi j'ai quelques bases pour Boucoiran : yapluka !

Écrit par : Pat | dimanche, 16 septembre 2012

Ah ! si on pouvait restaurer ma carcasse
aussi bien que les vestiges de Brignon !!!

Et....j'ai remarqué, c'est le vent qui a tout lissé ?
pas un papier pas une canette pas un excrément

Écrit par : la dame du mézadou | dimanche, 16 septembre 2012

Non c'est pas le vent mais la photographe
Tu sais bien que je ne prends jamais en photo ce qui fâche

Écrit par : Pat | dimanche, 16 septembre 2012

Trés belle article---trés bien ecrit est photographié--jetais ravis de vous voir en personne
Bises et à bientot

Écrit par : carol | lundi, 17 septembre 2012

Merci Carol
Tout le plaisir était pour moi
A bientôt !

Écrit par : Pat | lundi, 17 septembre 2012

Tiens !! un homonyme !! ou un pseudonyme !!

Écrit par : carol | vendredi, 21 septembre 2012

UNE homonyme Carol !
Et Néo-Zélandaise d'origine, ce qui explique le charmant petit accent écrit et oral :-)

Écrit par : Pat | vendredi, 21 septembre 2012

Je ne voudrais pas que tu ais les chevilles qui enflent alors je n'en rajouterai pas. Mais en tant que Brignonaise, même d'adoption ( enfin je veux bien croire qu'on m'a adoptée ) je te dis merci.

Écrit par : Marsel | mardi, 18 septembre 2012

adoptée... à l'unanimité :-)
Et merci pour les chevilles

Écrit par : Pat | mardi, 18 septembre 2012

J’ai bien connu SOLIMARUS, du temps où les loups ne se faisaient pas tirer de dessus par des pseudos écolos. C’était un brave garçon, certes quelque peu têtu , il ne parlait que Latin, mais à part ça, ce n’était pas le dernier à payer son verre d’hydromel à la taverne du coin. Lui aussi aimait beaucoup la photo, mais comme elle n’était pas encore inventée, il gravait des pierres, son chien Billyus à ses pieds. Oui vraiment c’était un brave type.

Écrit par : AKELA | mercredi, 19 septembre 2012

je n'avais jamais vu le village de Brignon aussi beau ...merci Pat ,grande reporter ...

Écrit par : Danielle | dimanche, 23 septembre 2012

Les commentaires sont fermés.