Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

mardi, 14 août 2012

Des canards... et des poulets !

Cette histoire date du temps...

Où la lucarne bleue n'avait pas encore envahi tous les salons ;

Où on sortait dans la rue avec sa chaise, les soirs d'été, pour prendre le frais ;

Où les blagues étaient de bon aloi ;

Où la maréchaussée avait encore ses quartiers à côté de la gare au Pied de la Tour, et était un brin farceuse !

006e-Grand'Rue avenue de Nîmes quartier Gare.jpg

Je raconte l'histoire parce qu'il y a prescription !

Mais NON ! Je ne donnerai pas de noms ;-D (1)

Donc, en été, tous les soirs après souper, les habitants du quartier de la gare et de la gendarmerie réunies, se retrouvaient pour la veillée

Et ça papotait, ça blaguait. (Ça fumait, ça tricotait et ça jouait aussi) 

Mais surtout ça rigolait !

Et les pandores n'étaient pas les derniers...

Un couple d'agriculteurs avait, non loin de là, un poulailler. Où ils élevaient différentes espèces de volailles. De la poule aux oies en passant par les canards

canard_070.gif

Or, un soir que le mari était rentré se coucher plus tôt, il vit sa femme revenir de la veillée, se camper à la fenêtre et espincher (2) à travers les volets en entonnoir, au lieu de se mettre au lit

"Et bé, dé qué fas ?"

"Je surveille les gendarmes (!!!), qu'ils vont sûrement nous faire un tour de travers"

Et ça ne rata pas !

Une ombre escalada furtivement le portail du poulailler et, ni une, ni deux, fit franchir la clôture en sens inverse à trois canards, qu'on se hâta d'aller coller au gnouf !... dans la cour de la gendarmerie

Ben oui les cellules se trouvent là

cellules.png

A la place des volatiles kidnappés, on jeta trois têtes coupées sur des canards passés à la casserole les jours précédents

Et dans la gendarmerie, les gendarmes rient !

Parce qu'ils se disent que le lendemain matin le propriétaire des canards viendra porter plainte pour "vol de volaille". Et que ça sera une belle occasion de rigoler un bon coup tous ensemble quand les trois canards volatilisés espéliront (3) de la cellule sous les yeux de leurs patrons ébahis !

coloriage-bande-de-copains-canards.jpg

Sauf,... sauf,... qu'il ne faut pas prendre les paysans du coin pour des canards sauvages, ni pour des canetons nés de la dernière pluie...

Ni le lendemain, ni les jours suivants, ni le paysan, ni sa femme ne vinrent signaler la disparition (et le meurtre probable) de leurs canards...

Et les gendarmes se retrouvèrent comme l'arroseur... arrosés

Avec trois canards embastillés et surtout à nourrir !!!

L'histoire ne dit pas si les volatiles finirent leurs jours lors d'un bon gueuleton partagé entre voisins et amis...

Ni si la pitance des canards dut être portée en frais de fonctionnement de la brigade ;-DDD

canards prison.PNG

hérisson bleu oiseau.PNG(1)Vous pouvez toujours demander à Billy, il était avec moi quand on nous l'a racontéetête canard képi.PNG

(2) Espincher : épier, zieuter

(3) Espélir : sortir... comme une fleur ou comme un poussin de sa coquille

Commentaires

9a tricotait, ça fumait..............ça fumait la moquette oui !!! Je connaissais le poulet farci mais pas le poulet farceur. enfin si C'est Billy le témoin de moralité ...... y'a rien à redire

Écrit par : AKELA | mardi, 14 août 2012

tiens c'est le retour du loup !
Re-bienvenue Akela... c'est vous qui rôdiez cet été en Lozère et que les coups de fusil de José ont rabattu en Uzège ?

Écrit par : Pat | mardi, 14 août 2012

Un niño que huroneaba en esta gendarmería en los años 50 se vió esposado a una silla y el pandore de decirle " deberás llevar la silla hasta en casa de ti para cenar "...

Écrit par : INCONITO | mardi, 14 août 2012

Un enfant qui furetait dans cette gendarmerie en années 50 s'est trouvé mis les menottes à une chaise et le pandore de lui dire "tu devras porter la chaise même dans une maison de toi pour dîner"...

Écrit par : inconnu | mardi, 14 août 2012

eh bé la moquette fume encore apparemment !

Écrit par : Pat | mardi, 14 août 2012

Lu sur une vitrine à Sommières : "Le tricot permet à une femme de penser à autre chose pendant que son mari lui parle ..."
C'était ça aussi dans le temps ?

Écrit par : la calmette | mardi, 14 août 2012

Ouahh!!!!!
Eh bien 40 ans plus tard, je comprends enfin une des motivations de ma mère qui
tricotait tricotait tricotait ;-)))

Écrit par : la copine à Coucou | mardi, 14 août 2012

chais pas, chuis bien trop jeune pour avoir connu ça
Mais vous, vous n'en avez pas de souvenirs ?
;-DDD

Écrit par : Pat | mercredi, 15 août 2012

faut arrêter la tisane.... avec cette chaleur ça provoque trop d'effets secondaires bizarres :-o

Écrit par : Pat | mardi, 14 août 2012

Bovet il veut me tirer un coup de fusil, qu'il prenne garde que je lui morde les fesses, Grreeeeuuuu
Le loup Masqué

Écrit par : AKELA | mardi, 14 août 2012

Laissez m'en une, Akela :-[

Écrit par : Pat | mercredi, 15 août 2012

C’est l’histoire d’un mec qu’on amène à la gendarmerie, accusé d’avoir tué son voisin.
Comment avez-vous fait ? demande l’adjudant.
Je lui ai raconté une histoire à mourir de rire !
Allez, racontez que je la mette au procès verbal
Oui, mais si je la raconte vous aussi vous allez mourir de rire
Le règlement, c’est règlement, je dois mettre votre histoire sur la déposition.
Je vous aurai prévenu
Et gars raconte son histoire
L’adjudant l’écoute et s’effondre, raide mort !!!
Le planton est mort la semaine suivante……..

Écrit par : AKELA | mercredi, 15 août 2012

Je la connais...
Mais je crois que je vais pas la raconter tout de suite sur le blog ;-DDD
(je vais attendre le 22 décembre 2012, pour éradiquer les dernières mauvaises graines...)

Écrit par : Pat | mercredi, 15 août 2012

en parlant de gendarme et de voleur ...
vous vous souvenez de " fantomas cévenol "?
que même dans le village le bruit courrait que certains y auraient reconnu le maire de l'époque Monsieur ARNAL ...
Pat ... tu parles de la lucarne bleue ... donc électricité ... et bien dans ma maison il y avait :
3 prises de courant
3 interrupteurs
3 ampoules
et un carton de bougies ...
pour les commodités c'était au fond du jardin ... du savon de Marseille ... du charbon ... jamais de douches ... des pantalons courts toute l'année sauf le jour de la communion solennelle ... et, et, et quand on allait à ALAIS en train il ne fallait surtout pas s'appuyer contre la portière car c'était tout noir de la fumée de la locomotive ...

Écrit par : INCONITO | mercredi, 15 août 2012

Ah dire que c'est bientôt le retour à ce "bon temps-là" !

Et c'était quoi l'histoire du fantomas Cévenol" ?

Et pour Alais l'orthographe a changé pour Alès dans les années 20 (19..)alors à ton âge tu allais à Alès et pas à Alais...
heu je sais pas si je vais pas aller boire une petite tisane moi, c'est pas très clair ce que je raconte ;-)

Écrit par : Pat | mercredi, 15 août 2012

ce que je sais du "fantomas cénenol" était raconté par les grands ( à l'époque j'avais environ 8 ans )... il s'agissait d'un voleur ... quelqu'un, de nuit, aurait croisé le maire Monsieur ARNAL ,directeur d'école et secrétaire de la cellule du parti communiste de BOUCOIRAN ... qui lui aurait ressemblé d'après sa corpulence ...
c'était mon père qui allait à ALAIS , moi j'allais à Alès dans les années 50 et chaque compartiment avait une portière avec une vitre qui se descendait avec une lanière percée de trous avec oeillets pour la bloquer à l'ouverture choisie ...
avec défense de s'appuyer pour le noir de fumée et de passer la tête pour ne pas prendre une escarbille de la loco ...

Écrit par : inconito | mercredi, 15 août 2012

Bon , faudra peut être arreté avec les histoires de Gendarmes...Je me sens un peu concernée.J'en ai de bonnes, mais elles ne se racontent pas sur le blog......Peut être un jour en jouant au scrabble au champ de foire!!!!L O L

Écrit par : Magali de Gannat | lundi, 20 août 2012

Magali ?
Qui c'est ça Magali ?
Connais pas de Magali moi !
;-DDD

Eh les Auvergnats revenez vous avez pas emporté toute la chaleur avec vous ! Il vous faut en faire provision pour l'hiver prochain...

Et je languis la prochaine partie de Scrabble au champ de foire... faudra se méfier quand même, les platanes ont de grandes oreilles ;-DDD

Écrit par : Pat | lundi, 20 août 2012

Le matériel est prêt pour scrabbler au champ de foire
on t'attend avec impatience Magalie
n'oublie pas des lunettes (loupes) pour les lettres ;-))
un coussin, un éventail, je penserai au dico.

Écrit par : Arécol | mardi, 21 août 2012

Les commentaires sont fermés.