Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

lundi, 26 mars 2012

Couleurs et parfums printaniers

En ce beau et doux dimanche printanier j'avais décidé d'aller voir un peu du côté du cimetière de Brouzet, si les petites fleurs de l'an dernier étaient toujours là !

Comme personne n'a voulu m'accompagner (ni Billy, ni la voisine,...) je suis partie toute seule, comme un grand hérisson... mais avec mon appareil photo ;-)

D'abord je voulais vous demander si vous aussi vous n'aimeriez pas avoir une haie de ce genre ? 

2012 03 23 027.jpg

2012 03 23 034.jpg

 

 

Vous perdre dans les magnolias à la recherche de Cloclo ;-)

 

Ou dans les forsythias...(il n'a pas eu le temps de faire une chanson sur cet arbuste-là ;-))

 

  

Ne nous laissons pas plus distraire et reprenons le chemin des bois... 

 

Au cimetière de Brouzet c'est la sécade (sècheresse) comme partout et les petites fleurs sont rares ou fanées. Je n'ai trouvé qu'un seul truc remarquable. Mais non pas un arbre ! Ça !

2012 03 25 006.jpg

2012 03 25 005.jpg

Etonnant non ? Mais je suis bien contente de ne pas avoir croisé ses occupants ;-)

Dehors un "cerf" montait la garde

2012 03 25 002.jpg

Puis je me suis enfoncée dans les bois, attirée par un parfum doux et suave, qui flottait, porté par la brise...

étaient-ce les aubépines, nuages de petites fleurs blanches...

2012 03 25 009.jpg

les bruyères blanches toutes fleuries...

2012 03 25 016.jpg

2012 03 25 013.jpg

 Là, une petite leçon (sans prétention) de botanique s'impose. La bruyère blanche -dite arborescente- c'est celle dans laquelle on taillait les pipes... de bruyère (mauvais esprits vaï) et avec laquelle on fabriquait jadis les balais en liant ses rameaux autour d'un manche en frêne ou en châtaignier (vous en mériteriez quelques coups derrière les oreilles, non mais...:-))

Elle est très haute (elle peut atteindre 3m de hauteur) et fleurit à la fin de l'hiver contrairement à la bruyère rose -dite multiflore- qui elle est basse (moins d'un mètre) et qui fleurit en automne

 

Je tire mon savoir de "la Garrigue Grandeur Nature" de J-M Renault - Les Créations du Pélican

 

  

Ou était-ce la timide et discrète violette qui fleurait si bon ?

2012 03 25 060.jpg

Le mystère restera entier, et, en vérité, on s'en fiche un peu, tellement c'était agréable de flâner dans les bois...

Même si on y fait de troublantes rencontres...

2012 03 25 014.jpg

et si on y a d'étonnantes visions...

2012 03 25 015.jpg

Heureusement qu'il y a la tour, parce qu'on ne reconnait plus Boucoiran de ce côté-là !

Encore un cours de botanique. Ben oui j'ai toujours cru que ce qu'on appelait arapaman en patois c'était ce qui se trouve à droite sur la photo : la salsepareille (les feuilles en forme de coeur.. à prendre avec des pincettes ;-))

2012 03 25 023.jpg

Ben non ! l'arapaman c'est ce qui est au milieu : la garance. Avec ses feuilles réunies autour de la tige qui agrippent tout ce qui passe avec leurs petits poils2012 03 25 027.jpg

 Mais dans cette plante c'est surtout la racine qui est intéressante. Garance ça vous dit rien ? 

Et Rouge Garance ?

Les braïlles (pantalons) de nos troufions en 14  et des zouaves ?

Et leur képi ?

 

Pantagara.jpgbalade,bruyère,aubépine,violette,salsepareille,garancezouaves.jpg

Et oui c'est de là qu'on tirait ce beau rouge pour teindre les vêtements

Les hautes propriétés tinctorales de la racine de la garance furent exploitées dans le Midi de la France du 18e siècle jusqu'au début du 20e. La culture de la garance fit la fortune du Vaucluse. Mais déjà les Romains s'en étaient servis pour orner de splendides peintures, les murs de la cité de Vaison la Romaine

côtes du Rhône Rouge Garance.jpg

garance voyageuse.gif

 

Maintenant on en fait du vin...

ou des revues associatives ;-DDD

(ça c'est de l'humour douteux)

 

 

Et pour finir une petite page "entomologie" (les petites bêtes quoi !)

Avec une pensée pour Monique de Lédenon...

2012 03 25 021.jpg

... le seul papillon qui a bien voulu se laisser photographier : un citron de Provence ;-)

Et puis comme j'admirais les fleurs d'un beau rose vif de ce cognassier du Japon...

2012 03 25 033.jpg

2012 03 25 043.jpg     2012 03 25 045.jpg

... un petit bestiau à rayures et aux pattes jaunes de pollen s'est invité sur la photo, et je suis restée à lui tirer le portrait pendant un bon quart d'heure. Heureusement que Billy n'était pas là ;-D

2012 03 25 050.jpg      2012 03 25 047.jpg

Et comme en France tout finit par des chansons, il y en a une qui m'a paru évidente après cette belle balade :

hérisson bleu printemps.PNG                      

Il est tout à fait autorisé (et même conseillé) de cliquer sur les photos pour les agrandir et sur les flèches des lecteurs pour écouter les chansons

 Oui je sais j'aurais pu mettre le vol du bourdon de Rimski-Korsakov mais y'en a qui ont peur des insectes... suivez mon regard ;-DDD 

Commentaires

ZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz
zzze suis séduite par cette note!!!!

Écrit par : Arécol | lundi, 26 mars 2012

ouf ! j'ai cru que tu t'étais endormie sur mon laïus, mais en fait, tu nous fais une imitation du bourdon très réussie ;-DDD

Écrit par : Pat | lundi, 26 mars 2012

Attention ! le nid de "guêpes" rencontré pourrait être un nid de Frelon asiatique...

Écrit par : Monique Gosselin | lundi, 26 mars 2012

Ben ils sont plus là en tout cas !
J'espère qu'ils sont repartis en Asie

Écrit par : Pat | lundi, 26 mars 2012

- la voisine du hérisson est comblée par ses notes et n'éprouve plus le besoin de s'aérer ailleurs que sur le blog.
- et puis le hérisson nous montre que les jolies choses et délaisse les détritus rencontrés :
- des fleurs, un cerf élégant , une gigantesque araignée, plein de petites bestioles qui ne risquent pas de sauter ici, et cerise sur le gâteau : nous fait partager ses connaissances.
Alors : Vive le pied de la tour !!

Écrit par : Tata Vania | lundi, 26 mars 2012

Ouais mais il vous manque les bonnes odeurs et le dérouillement des papattes Tata Vania... entre autres !

Écrit par : Pat | lundi, 26 mars 2012

je constate que nous avons les mêmes lectures je possède aussi le livre "la garrigue grandeur nature" un magnifique ouvrage !

Écrit par : ulysse | lundi, 26 mars 2012

Ils devraient faire un format de poche pour pouvoir l'emporter en balade ;-)

Écrit par : Pat | lundi, 26 mars 2012

aaaaaaaaattttttttcccccccchhhhhhhhhhhhhooooooooooooouuuuuuuuuuummmmmmmmmmmmmmmmm !!!!
:-))

Écrit par : carol | lundi, 26 mars 2012

A tes souhaits ! ;-)
J'ai lu, pas plus tard que ce matin, qu'un éternuement pouvait "sortir" à une vitesse de 200km/h... là, tu frises les 220, 'tention au radar ;-DDD

Et ça me fait penser que quand les peupliers lâcheront leurs "nounous" blancs il faudra que je fasse une note là-dessus !
J'espère que ce sera pas pour ce dimanche ;-)... pourquoi ? ben vous le saurez demain !

Écrit par : Pat | lundi, 26 mars 2012

Le nid photographié est certainement un nid de Frelon, mais presque aussi sûrement de Frelon "européen" Vespa crabo (et non asiatique) : pas dans un arbre, peu haut, etc.

Pour les intéressé(e)s, consulter les 2 excellents n° de la Hulotte (http://www.lahulotte.fr/) sur le sujet pour tout y apprendre sur le nid et la vie de ces grosses bêtes !

Écrit par : Daniel BIZET | lundi, 26 mars 2012

Merci Daniel, pour les explications et la référence
Je voulais demander à Philippe hier après midi mais il s'était envolé ;-DDD

Écrit par : Pat | mardi, 27 mars 2012

Les commentaires sont fermés.