Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

jeudi, 07 mai 2009

LE POURQUOI DU COMMENT !

Bon Colapat est partie, me laissant seule avec le blog et les "feignants" mécontents ! Et c'est elle la plus diplomate des deux !

sieste.jpg

 Rappelez-vous hier je vous avais traités de feignants, aujourd'hui je vais vous dire pourquoi !

Parce que, d'après un voisin euzétien, André Bernardy, qui s'est penché sur le sujet (des surnoms pas des feignants) il parait que Boucoiran ne peut se concevoir sans feignants [Couro veiren Boucoiran san feinian la fin du moundo arrivara]. Tout ça parce au début du siècle dernier, il y aurait eu de joyeux drilles à l'imagination débordante qui erraient en permanence dans les rues de Boucoiran et y trouvaient toujours un auditoire attentif pour écouter à longueur de journée, leurs histoires drôles et souvent renouvelées. Il est évident que, pendant ce temps, la tenue de leurs champs en pâtissait ! Voilà, parait-il, l'origine de ce sobriquet, qui était alors justifié.

Et ce n'est pas Numa Valette (père d'Etienne) qui aurait dit le contraire. (ça, c'est une mise en bouche pour une prochaine histoire)

Bah, il parait que de mauvais esprits ont attribué le même surnom aux gens de Ners et de St Chaptes... on est en bonne compagnie !

Ne sont concernés, évidemment, que les Boucoirannais bon teint, pure souche (A.O.C. "élevés au pied de la tour") et qui se reconnaîtront bien là ! La preuve ?

Qu'est-ce que vous fichez encore là, le nez sur l'écran de l'ordi depuis un quart d'heure, à lire mes bêtises ?

Vous avez rien de mieux à faire ? ;-D

gaston-lagaffe-sieste.jpgSource : André Bernardy - Les sobriquets collectifs - Gard et pays de langue d'Oc - éditions Lacour Nîmes.

P.S. : Et puis les feignants ils ont tellement de temps devant eux pour penser qu'ils ont trouvé trois façons d'orthographier leur nom : FAINEANT - FAIGNANT - FEIGNANT

 

07:00 Écrit par Pat dans Loisirs/Culture | Commentaires (6)

Commentaires

et bé dis donc!!!! tu en sais des choses Patacol!mais, rassure les Boucoirannais, il n'y a pas que là bas, qu'on trouve des "feignants"!!!

Écrit par : Magali de Gannat | jeudi, 07 mai 2009

J'aimerais savoir,.........."ne sont concernés que les boucoirannais de souche",moi boucoiran m'a adopté,je n'entre donc pas dans la catégorie des faigniants ou 'feignants' de boucoiran,"ouf!!!"CA ME RASSURE.(lol).

Écrit par : dominique | jeudi, 07 mai 2009

Et bien moi je voudrais illustrer cet article par une citation de Tristan Bernard : "le paresseux est plus loyal que les autres hommes, il ne fait pas semblant de travailler "...........Na !

Écrit par : carol | jeudi, 07 mai 2009

Bien dit Carol !
Et j'en rajoute une couche : j'ai toujours entendu dire les vieux du village en patois : "celui qui n'est ni feignant ni galavard (gourmand) c'est un couillon !"
Et pour les éventuels "estrangers" au village je leur laisse choisir leur degré d'intégration ;-D

Écrit par : Patacol | jeudi, 07 mai 2009

MOI JE PASSE LA SURCOUCHE car,moi j'ai choisi mon degré d'intégration,a bon entendeur salut (lol);

Écrit par : dominique | vendredi, 08 mai 2009

j'aime bien lire les commentaires, parfois à la première phrase je reconnais l'auteur.
Comment inciter ceux qui ont envie d'écrire un commentaire et qui par hésitation ne le font pas ?
Peut être en leur disant :
Prenez un pseudonyme,
ainsi votre nom n'apparaitra pas, et vous aurez la satisfaction de participer au débat.
Le mien c'est Colapat, mais vous m'avez reconnue puique dans "a propos" je précise mon nom et mon prénom.

Écrit par : Colapat | vendredi, 08 mai 2009

Les commentaires sont fermés.